Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

La relaxation d'une fonction de distribution des quantités de mouvement perturbée vers l'état non perturbé (supposé Maxwellien) dépend en générale des paramètres plasma locaux. Ceci suggère un diagnostic du plasma par l'étude de l'émission (ou de l'absorption) transitoire de rayonnement synchrotron résultant de l'altération de la fonction de distribution des quantités de mouvement. La perturbation initiale peut être réalisée par absorption résonnante d'un pulse d'une onde cyclotron électronique ou hybride inférieure. Le cas de l'émission synchrotron par un plasma de réacteur thermonucléaire perturbé par une onde hybride inférieure a été étudié auparavant. Cependant les conditions d'application pratique de la méthode n'ont pas été envisagées. Une condition sine qua non est que ce rayonnement puisse être détecté à l'extérieur du plasma, i.e. que l'épaisseur optique est moins de 2. La radiation émise par le coeur du plasma est fortement réabsorbée par le reste du plasma et ne peut donc être détectée en dehors du plasma. Nous étudions la gamme de fréquence dans laquelle l'émission ou la transmission de rayonnement synchrotron peuvent être utilisées pour le diagnostic d'un plasma Maxwellien chaud (T(e) plus de 20keV).

Informations supplémentaires

Auteurs: FIDONE I, CEA, Département de Recherches sur la Fusion Contrôlée, Saint-Paul-lez- Durance (FR);MEYER R L, Laboratoire de Physique des Milieux Ionises, Nancy (FR)
Références bibliographiques: Paper presented: 2ème Congrès de la Division de Plasma, Orsay (FR), Sept. 3-4, 1990
Disponibilité: Text not available
Numéro d'enregistrement: 199011500 / Dernière mise à jour le: 1994-12-02
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr