Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Nous avons réalisé des calculs prenant en compte l'activation et la contamination des structures et des composants des réacteurs rapides SPX1 et SPX2. L'influence du temps de décroissance a été étudiée pour quelques structures représentatives du bloc réacteur. On constate que les radionucléides prépondérants sont : - le Fe55 et le Co60 à court terme pour l'activation, - le Ni63 et le Nb94 à long term pour l'activation, - le Cs137 et le Na22 pour la contamination. A partir de ces éléments, nous avons estimé quelles seraient les opérations de mise à l'arrêt définitif et de déclassement suivant les différents niveaux définis par l'AIEA. L'examen de l'intérêt et des possibilités de réduire les teneurs en cobalt a été fait, et aussi la possibilité de remplacement des revêtements durs à base de cobalt. Les modifications proposées pour la conception de ces structures internes et celles de la fermeture supérieure (dalle, bouchons) doivent permettre de réelles améliorations allant dans le sens du déclassement. Le dernier point examiné concerne l'installation générale. Diverses améliorations, liées aux moyens de manutention, au colisage et à la zone de mise au format des structures du bloc réacteur, sont proposées. En particulier, il faut disposer d'un moyen de manutention polyvalent utilisable lors du déclassement et prévoir la possibilité d'une utilisation ultérieure de certaines installations d'exploitation (cellule et piscine) en rendant leur accès aménageable.

Informations supplémentaires

Auteurs: FOURNIE J L, Novatome, Lyon (FR);ALARY C, Novatome, Lyon (FR);JEAN M, Novatome, Lyon (FR);MAIRE D, Novatome, Lyon (FR);PEYRARD G, Novatome, Lyon (FR)
Références bibliographiques: EUR 12991 FR (1990) 69 pp., FS, ECU 7.50
Disponibilité: (2)
ISBN: ISBN 92-826-1744-0
Numéro d'enregistrement: 199011660 / Dernière mise à jour le: 1994-12-02
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr