Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

La carbonisation d'une pâte à coke en four industriel est un processus fortement hétérogène. Sous l'effet des gradients thermiques se succèdent depuis chaque piédroit 3 zones distinctes : le coke, une zone de fusion dite "couche plastique" et enfin le charbon. Le zone intermédiare, où les grains de charbon de transforment en un mélange, complexe solide, liquide, gaz est prépondérante pour l'établissement de la qualité du produit final. Les propriétés suivantes du coke s'y développent : sa résistance, sa texture, sa porosité... La compréhension des phénomènes physico-chimiques intervenant dans cette "couche plastique" est donc capitale dans l'optique qualité du coke. Elle l'est également pour la maîtrise générale de l'opération de cokéfaction, En particulier, le phénomène dit de "poussée" qui caractérise certains charbons de haut rang découle des équilibres existant au sein de cette zone. Différentes approches sont adoptées dans ce travail pour étudier la couche plastique.

Informations supplémentaires

Auteurs: CENTRE DE PYROLYSE DE MARIENAU, Centre de Pyrolyse de Marienau, Forbach (FR)
Références bibliographiques: EUR 13441 FR (1991) 121 pp., MF, ECU 8, blow-up copy ECU 11.25
Disponibilité: (2)