Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

L'objectif de cette recherche était d'étudier le comportement en fatigue des assemblages soudés, afin d'évaluer les avantages que procure l'utilisation d'un acier à haute limite d'élasticité du type E 460 en relation avec des traitements de parachèvement des joints soudés. A la lumière des programmes expérimentaux européens, on dispose d'informations plus claires sur l'amorçage et la propagation des fissures dans les structures: l'amorçage se déclare rapidement au «point chaud»; une fissure macroscopique est en général détectée dans les premiers 15% de la durée de vie des assemblages, même pour les très grandes durées de vie, et, après une période d'accélération dans les premières étapes de la propagation, la fissure se développe à travers la paroi des assemblages endommagés. Le fait que la période d'amorçage soit particulièrement courte conduit en pratique, pour rechercher une amélioration de la durée de vie, à allonger cette période. A ce sujet, dans la majorité des cas, les fissures se déclarent en pied de cordon de soudure, une région contenant des défauts et des contraintes résiduelles de traction. Ainsi, pour améliorer la tenue à la fatigue des assemblages soudés, le moyen le plus efficace est de traiter de façon adéquate la région du pied de cordon.

Informations supplémentaires

Auteurs: BIGNONNET A, Institut de Recherches de la Sidérurgie Française, Saint-Germain-en-Laye (FR);LIEURADE H P, Institut de Recherches de la Sidérurgie Française, Saint-Germain-en-Laye (FR);VALLET C, Institut de Recherches de la Sidérurgie Française, Saint-Germain-en-Laye (FR)
Références bibliographiques: EUR 13398 FR (1992) 96 pp., FS, ECU 8.75
Disponibilité: (2)
ISBN: ISBN 92-826-3400-0