Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

En prenant les caractéristiques retenues pour le projet ITER concernant la forme du plasma, sa composition, les profils, le temps de confinement de l'énergie et des limites de densité et de béta, on compare les dimensions d'un réacteur commercial D-T et D-3He en supposant négligeables les pertes par rayonnement synchrotron. Des dimemsions raisonnables ne sont obtenues pour le réacteur D-3He qu'avec des champs magnétiques très élevés dans le bobinage supraconducteur. En prenant une valeur réaliste du coefficient de réflexion des parois pour le rayonnement synchrotron, on est obligé d'améliorer les charactéristiques du plasma (pureté, densité des cendres, profils) pour pouvoir dimensionner un réacteur D-3He acceptable. On considère aussi le cas d'un réacteur en deutérium pur (c'est-à-dire sans injection d'3He). Même en tenant compte de la contribution de l'3He autogénéré et en négligeant les pertes par rayonnement synchrotron, on aboutir à des dimensions irréalistes.

Informations supplémentaires

Auteurs: JOHNER J, CEA, Département de Recherches sur la Fusion Contrôlée, CEN Cadarache, Saint-Paul-lez-Durance (FR)
Références bibliographiques: Report: EUR-CEA-FC-1428 FR (1991) 33 pp.
Disponibilité: Available from CEA, Département de Recherches sur la Fusion Contrôlée, Saint-Paul-lez-Durance (FR)
Numéro d'enregistrement: 199210125 / Dernière mise à jour le: 1994-12-02
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr