Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Cette recherche traite du comportement des joints soudés dans les aciers de construction modernes dont les hauts niveaux de propriétés mécaniques sont obtenus par traitement thermique à la sortie du laminoir - aciers AC (accelerated cooling) et QST (quenched and self tempered). Pour ces aciers, on peut a priori supposer que le cycle thermique de soudage se superposera au cycle thermique de fin de fabrication, pour provoquer un sur-revenu de la zone traitée conduisant à son adoucissement, ce qui peut induire certaines modifications du comportement à rupture. Les essais effectués montrent que l'adoucissement est très peu marqué pour la majorité des nuances testées, et que le comportement à rupture à basse température ne dépend pas de l'adoucissement si les temps de refroidissement ne dépassent pas 35 s à 40 s. Pour des nuances particulières à très hautes propriétés et sans élément de microalliage, l'adoucissement est plus marqué et des modifications du comportement à rupture sont observées. Le rôle du choix du métal d'apport est alors mis en évidence : un métal d'apport de résistance modérée, mais pourvu d'une bonne résilience donne de meilleurs résultats que l'overmatching traditionnel.

Informations supplémentaires

Auteurs: DEFOURNY J, Centre de recherches Métallurgiques, Liège (BE);D'HAEYER R, Centre de recherches Métallurgiques, Liège (BE)
Références bibliographiques: EUR 15590 FR (1996) 69pp., FS, ECU 10
Disponibilité: Available from the (2)
ISBN: ISBN 92-827-6468-0
Numéro d'enregistrement: 199410281 / Dernière mise à jour le: 1995-03-21
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr