Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Utilisée à ses débuts comme chauffage pour atteindre les températures nécessaires à la fusion d'un plasma thermonucléaire, l'onde hybride s'est avérée la méthode la plus efficace pour la génération non inductive du courant dans un tokamak. La taille et les objectifs d'une machine future telle que ITER ont conduit à la conception de nouvelles antennes. Ces nouvelles antennes, à guides d'onde surdimensionnés, sont plus simples, plus robustes et capables de passer autant sinon plus de puissance que les antennes actuelles. Cette thèse contribue à la réalisation d'un nouveau code de calcul appelé ALOHA (pour Advanced LOwer Hybrid Antenna) qui, à terme, permettra de connaître les caractéristiques et le comportement de ces nouvelles antennes surdimensionnées face à un plasma de tokamak.

Informations supplémentaires

Auteurs: BERIO S, CEA, CEN Cadarache, Saint-Paul-lez-Durance (FR)
Références bibliographiques: Report: EUR-CEA-FC-1596 FR (1996) 159pp.
Disponibilité: Available from Association Euratom-CEA, CEN Cadarache, 13108 Saint-Paul-lez-Durance (FR)
Numéro d'enregistrement: 199710040 / Dernière mise à jour le: 1997-02-26
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr