Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Au cours de la galvanisation au trempé, la bande d'acier présente vis-a-vis du bain de zinc une réactivité extrêmement variable selon sa composition chimique et les conditions du recuit de recristallisation qui précède le trempé à chaud. Dans le but d'uniformiser le comportement du systéme bain-acier substrat, un nickelage préalable de la bande, réalisable en ligne par électrodéposition dans une cellule à haute densité de courant, a été envisagé. Afin de déterminer l'épaisseur du pré-dépôt de nickel strictement nécessaire pour masquer l'acier vis-à-vis du bain de zinc, un modélé théorique de diffusion anisotherme dans le systéme fer-nickel a été développé. La galvanisation d'aciers préalablement revêtus de nickel entraîne la formation de composés intermétalliques Zn-Ni ou Zn-Ni-Fe, selon que l'épaisseur du dépôt initial est supérieure ou inférieure à 20 g/m{2}. Il est apparu que la croissance du composé Zn-Ni est indépendante du point de rosée de l'atmosphère de recuit et de la nature de l'acier. L'adhérence des revêtements de zinc sur acier préalablement revêtu de nickel est généralement mauvaise : la couche de zinc s'écaille et pèle, conduisant ainsi à une perte en poids aléatoire aux tests d'emboutissage de godets cylindriques (cup-test). Après galvannealing, on observe une perte en poids environ deux fois plus importante que dans le cas classique.

Informations supplémentaires

Auteurs: LAMBERIGTS M, Centre de recherches métallurgiques, Liège (BE);SERVAIS J-P, Centre de recherches métallurgiques, Liège (BE)
Références bibliographiques: EUR 16655 FR (1997) 42pp., FS, ECU 8.50
Disponibilité: Available from the (2)
ISBN: ISBN 92-828-0745-2
Numéro d'enregistrement: 199710995 / Dernière mise à jour le: 1997-09-16
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr