Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Parmi les différentes méthodes qui conduisent à l'augmentation de la ténacité d'une céramique l'incorporation d'un réseau fibreux (fibres longues) apporte l'amélioration la plus significative en freinant la propagation des fissures et en produisant des zones d'endommagement étendues. Dans le cas précis des composites à matrice céramique, la déformation et la contrainte à rupture de la matrice est inférieure à celle des fibres. Ainsi lorsque la déformation appliquée au composite dépasse la déformation à rupture de la matrice, celle-ci se fissure et la charge est transférée sur les fibres. Pour ce faire l'interface doit être le résultat d'un compromis entre une adhésion suffisamment faible pour éviter la rupture des fibres, et une adhésion suffisante pour assurer le transfert de charge sur les fibres. Les paramètres importants qui régissent les propriétés interfaciales (propriétés des constituants, containtes thermiques résiduelles, réactions chimiques aux interfaces et incorporation d'une interphase) sont discutées dans le cas de composites C/Si(3)N(4) et SiC/Si(3)N(4).

Informations supplémentaires

Auteurs: VEYRET J B, JRC Petten (NL);PLUNKETT L, JRC Petten (NL);BULLOCK E, JRC Petten (NL)
Références bibliographiques: Paper presented: Symposium Surfaces et Interfaces des Matériaux Avancés, Montréal (CA), October 2-4, 1996
Disponibilité: Available from (1) as Paper EN 40308 ORA
Numéro d'enregistrement: 199711234 / Dernière mise à jour le: 1997-10-23
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr