Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

A partir d'une technique de prélèvement et d'analyse des flux polliniques atmosphériques fiable et reproductible, on peut établir des prévisions précoces de récolte trois mois environ avant les vendanges. Il est cependant nécessaire de valider les résultats de laboratoire utilisés par une expertise agronomique. Ce document present les résultats obtenus depuis 1989 sur un réseau d'une cinquantaine de sites d'observation répartis dans les pays viticoles de l'Union Européene dont la majorité proviennent d'un programme de recherche communautaire (projet Mars, CCR ISPRA). La méthode proposée permet d'élaborer des prévisions valables, d'une part au niveau des zones échantillonnées, et d'autre part, à un niveau national et communautaire. A l'échelle locale, la méthode apporte une réponse pleinement satisfaisante dans environ 50% des situations. L'effet des conditions postflorales, qui peut modifier fortement le potentiel présent à la floraison, est la cause principale des écarts constatés. Ainsi, une actualistion en cours de campagne des premières prévisions précoces issues de l'analyse pollinique par des modèles agrométéorologiques s'avère indispensable. L'évolution de la courbe des émissions polliniques permet en outre de fixer rigoureusement les dates de la période florale.

Informations supplémentaires

Auteurs: BESSELAT B, Division Agriculture et Dynamique de l'Espace Rural, Cemagref, Cestas (FR);COUR P, Laboratoire de Paléoenvironnements et Palynologie, Institut des Sciences de l'Evolution, Université Montpellier II (FR);MONTANARELLA L, JRC Ispra (IT)
Références bibliographiques: Paper presented: XXIIème Congrés Mondial de la Vigne et du Vin, Buenos Aires (AR)
Disponibilité: Available from (1) as Paper FR 41020 ORA
Numéro d'enregistrement: 199711579 / Dernière mise à jour le: 1997-12-09
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr