Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Cette thèse remet en cause la description classique du transport turbulent en terme de diffusion, et propose un nouveau cadre d'analyse théorique. Dans les plasmas, l'approche standard de la turbulence suppose que la taille et la fréquence caractéristiques des fluctuations sont très inférieures à celles de l'équilibre. Cette hypothèse permet une étude avec un forçage par un gradient d'équilibre constant. Notre étude privilégie le forçage par un flux, levant ainsi la contrainte de séparabilité d'échelle.

Nous développons un modèle cellulaire 1D auto-organisé critique ou SOC. Le transport local à seuil en gradient est couplé à l'état des sites voisins. Le système est forcé par une source cohérente en volume, l'ionisation des neutres. En accord avec l'expérience, le transport moyen peut être décrit en termes de diffusion et de convection, bien que le transport local soit d'une toute autre nature. L'instabilité d'interchange est étudiée sur les lignes de champ ouvertes connectées à la paroi. Le modèle 2D de cette instabilité à seuil est utilisé dans les deux cas de forçage, par un gradient et par un flux. .

Informations supplémentaires

Auteurs: SARAZIN Y, CEA, CEN Cadarache, Saint-Paul-lez-Durance (FR)
Références bibliographiques: Report: EUR-CEA-FC-1625 FR (1998) 198pp.
Disponibilité: Available from Association Euratom-CEA, CEN Cadarache, 13108 Saint-Paul-lez-Durance (FR)
Numéro d'enregistrement: 199810442 / Dernière mise à jour le: 1998-05-05
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr