Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Dans le cadre du développement d'un système d'injection de neutres pour l' international thermonuclear experimental reactor (ITER), nous étudions l'accélération électrostatique des ions négatifs H(-)/D(-) jusua'à 1 MeV. A l'aide de simulations numériques des trajectoires des ions en trois dimensions, nous mettons en évidence les limites du concept d'accélération multi-ouvertures multi-grilles, concept de référence actuel pour ITER, et nous démontrons la pertinence d'un nouveau concept simplificateur appelé SINGAP. Dans un accélérateur SINGAP, la pré-accélération est assurée par un système triode multi-ouvertures classique jusqu'à une énergie de 50 KeV environ. Les faisceaux pré-accélérés sont ensuite regroupés pendant la post-accélération, effectuée sur un seul espace en n'utilisant qu'une seule lentille de grande ouverture. Nous avons étudié l'optique de la pré-accélération sur l'accélérateur triode mono-ouverture INCA de l'École Polytechnique. Un diagnostic a été mis au point pour mesurer l'émittance du faisceau pré-accéléré. Mous avons, en outre, montré l'influence des électrons co-extraits, de la pression dans la région de transport sur l'optique du faisceau, et comparé l'expérience à notre modèle numérique. Sur l'accélérateur SINGAP 1 MeV, 100 mA, D- de Cadarache, l'optique SINGAP a été étudiée à l'aide d'un diagnostic de thermographie infrarouge donnant le profil du faisceau et d'un dianostic mesurant le profil des neutres.

Informations supplémentaires

Auteurs: BUCALOSSI J, L'Université Paris (FR)
Références bibliographiques: Report: EUR-CEA-FC-1631 FR (1998) 156pp.
Disponibilité: Available from Association Euratom-CEA, CEN Cadarache, 13108 Saint-Paul-lez-Durance (FR)