Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EpiTarGene Résultat en bref

Project ID: 230992
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Pologne

Les mécanismes moléculaires de l'épilepsie

L'épilepsie est un trouble neurologique chronique, touchant 1 à 3 % de notre population. Les médicaments anti-épileptiques actuels sont inefficaces chez plus de 30 % des patients atteints de la forme la plus courante de la maladie chez l'adulte,
Les mécanismes moléculaires de l'épilepsie
à savoir l'épilepsie du lobe temporal. Selon différentes preuves, le mauvais fonctionnement des synapses (dite une plasticité synaptique aberrante) serait la raison de cette forme d'épilepsie. Comprendre les mécanismes moléculaires à la base de cette maladie est très important pour un traitement plus efficace.

L'inactivation du facteur de réaction au sérum (serum response factor, SRF) du régulateur de transcription au sein d'un modèle murin a provoqué une déficience au niveau de la plasticité synaptique et de l'apprentissage. Le SRF est également impliqué dans l'excroissance et l'orientation axonales. Le projet EPITARGENE («SRF target genes in epilepsy»), financé par l'UE, visait à identifier des gènes régulés par le SRF dans l'épilepsie.

Pour les expériences du projet, les chercheurs ont obtenu une lignée de souris SRF-KO inductible spécifique du cerveau antérieur. Ces souris sont dépourvues de la protéine SRF dans le cerveau à l'âge adulte.

L'analyse d'expression de micro-échantillons a révélé que dans des conditions de base (les animaux traités avec un soluté salé), les SRF KO ne présentent aucune transcription réglementée négativement significative. Toutefois, après l'aberration de la plasticité synaptique avec l'acide kaïnique, 260 gènes ont présenté une expression accrue dans les animaux de contrôle et ont été régulés négativement dans les SRF KO.

Parmi ces gènes, des chercheurs ont identifié expérimentalement une plasticité potentielle liée au gène lipocaline 2 (Lcn2). Il s'agit d'une petite protéine sécrétée identifiée à l'origine comme protéine associée à la plasticité liée à la protéase MMP-9.

L'évaluation du rôle de Lcn2 dans la plasticité synaptique structurelle a montré qu'un niveau renforcé de Lcn2 pourrait avoir des effets rapides sur la morphologie de l'épine dendritique. Lcn2 a provoqué l'élongation, l'affinement et une baisse de la proportion des épines mûres, et a probablement réduit l'hyper-excitabilité du réseau.Les résultats du projet amélioreront notre compréhension de la pathogenèse de l'épilepsie. Elle influencera le développement de nouvelles opportunités thérapeutiques en visant des effecteurs SRF aberrants liés à la plasticité.

Informations connexes

Mots-clés

Épilepsie, épilepsie du lobe temporal, plasticité synaptique, facteur de réponse du sérum, lipocaline 2, hyper excitabilité
Numéro d'enregistrement: 150791 / Dernière mise à jour le: 2014-11-20
Domaine: Biologie, Médecine