Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

E4WATER Résultat en bref

Project ID: 280756
Financé au titre de: FP7-NMP
Pays: Allemagne

Réduire l'usage de l'eau par l'industrie chimique européenne

Des scientifiques de l'UE créent des nouveaux systèmes et processus pour réduire la consommation d'eau par le secteur chimique européen, et le rendre plus compétitif.
Réduire l'usage de l'eau par l'industrie chimique européenne
En Europe, les secteurs de la chimie et du raffinage de pétrole représentent 11 % de la consommation d'eau potable. Au niveau mondial, ils utilisent de 5 à 10 % des ressources en eau potable. Comme l'industrie chimique se développe, il faut trouver des solutions plus éco-efficaces pour l'eau et les eaux usées.

Le projet E4WATER, financé par l'UE, travaille à des systèmes de gestion de l'eau, intégrés et économes en énergie. Il compte réduire de plus de 20 % la consommation d'eau de l'industrie chimique, réduire de plus de 30 % la génération d'eaux usées, et diminuer la consommation d'énergie sur ses six sites de démonstration.

«La demande de l'industrie chimique européenne pour des solutions éco-efficaces de gestion de l'eau et des eaux usées est intimement liée avec la croissance future de ce secteur et avec sa capacité d'innover», explique Thomas Track, coordinateur du projet E4WATER.

«Dans un contexte économique difficile de compétition internationale croissante et d'épuisement des ressources, la gestion efficace des ressources est devenue un impératif stratégique».

E4WATER a créé un ensemble d'outils avec des solutions techniques et des concepts intégrés, afin de mieux gérer l'usage de l'eau. Il comprend une toute nouvelle approche de système, s'élargissant au-delà de l'industrie chimique à la gestion des eaux urbaines et agricoles.

Le projet conçoit et teste des matériaux innovants, des techniques de traitement et des outils pour faciliter le recyclage et la réutilisation de l'eau, comme des membranes, des algues microscopiques, des systèmes de prétraitement et des combinaisons de techniques.

«E4WATER nous aidera à découpler l'augmentation de la production industrielle avec son usage d'eau, de ressources naturelles et d'énergie. Les résultats amélioreront la compétitivité à l'échelle mondiale des secteurs européens du traitement de l'eau et des industries de transformation», ajoute M. Track.

L'industrie utilise l'eau pour nettoyer, chauffer, refroidir, transporter, générer de la vapeur, en tant que solvant, et aussi comme composant d'un produit. Le fait de disposer de méthodes éco-efficaces pour gérer l'eau réduira la concurrence entre les usages industriels, agricoles et urbains, surtout dans les régions où l'eau est rare comme en Europe méridionale.

En outre, une meilleure gestion de l'eau réduira le stress hydrique des écosystèmes aquatiques, ainsi que la libération de polluants et de chaleur dans la nature. De plus, en réduisant la génération d'eaux usées et en favorisant la récupération de chaleur de l'eau, E4WATER contribuera à diminuer la demande en énergie et en matières premières.

«Notre projet réduira la libération de polluants et de chaleur en utilisant d'autres sources d'eau comme le recyclage des eaux usées à partir des entreprises voisines, et la réutilisation de l'eau venant des tours de refroidissement. De plus, il utilise des techniques à bon rendement énergétique. Ceci contribuera à atteindre les objectifs de l'UE en matière d'environnement», souligne M. Track.

Le projet s'appuie sur six études de cas, représentant chacune un problème critique de gestion de l'eau dans l'industrie chimique. Il s'agit de Total Petrochemical en France, des produits Procter & Gamble grand public en République tchèque et ailleurs, d'INOVYN en Espagne, de Dow Benelux aux Pays-Bas, d'INOVYN Manufacturing en Belgique, et de Kalundborg Industrial Symbiosis au Danemark.

«L'eau est essentielle. Elle est déjà le composé chimique le plus important pour notre vie, mais aussi un élément essentiel des industries de transformation, de la fabrication, et du développement d'une économie basée sur la biologie. L'eau est aussi critique au développement d'une économie circulaire», conclut M. Track.

Informations connexes

Mots-clés

E4WATER, eau, éco-efficace, économe en énergie, pétrole, industrie chimique, eaux usées, raffinage
Numéro d'enregistrement: 151163 / Dernière mise à jour le: 2016-06-13
Domaine: Énergie