Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La mémoire de la guerre révisée

Un cadre pour la gestion des différences touchant aux politiques et aux cultures de la mémoire contribue à s'éloigner de l'aliénation du conflit.
La mémoire de la guerre révisée
La mémoire peut fonctionner de façons contradictoires. Deux personnes pourront ainsi ne pas avoir le même souvenir d'un même évènement. Ce phénomène est d'autant plus vrai dans le cas de la mémoire collective des cultures concernant des évènements politiques comme la guerre russo-turque de 1877–1878.

Les récits nationaux des pays impliqués dans cette guerre sont influencés par les cultures officielles contradictoires en matière de mémoire. La guerre russo-turque a ainsi aidé les idéologues des différents pays à renforcer les identités nationales. Cet aspect est devenu évident durant les décennies qui ont suivi la guerre, au travers des traités de paix qui, bien qu'importants, contenaient des points de vue conflictuels.

Dans cette optique, le projet MEMORYROW (Politics of memory and memory cultures of the Russian-Ottoman War 1877/1878: From divergence to dialogue), financé par l'UE, a créé un cadre pour la révision de ces notions conflictuelles. Cette initiative révolutionnaire a été rendue possible par les nouvelles tendances des études régionales et de la mémoire. Un réseau de chercheurs de tous les pays impliqués a participé à un effort commun pour modifier cette vision.

La politique de mémoire et les cultures de mémoire ont été examinées aux différentes étapes du projet. Celles-ci consistaient à étendre un modèle théorique commun et à rechercher et enregistrer les monuments, musées et autres éléments culturels marquants de la mémoire. Les autres activités incluaient des publications expliquant comment la guerre russo-turque a affecté les populations.

Les activités du projet MEMORYROW ont conduit à un transfert de connaissances et à de nouvelles visions. La coopération entre des universitaires d'institutions renommées a débouché sur des recherches supplémentaires visant à apporter des réponses aux questions les plus courantes, pour encourager le dialogue plutôt que le conflit.

Informations connexes

Mots-clés

Mémoire de la guerre, politique de la mémoire, cultures de la mémoire, conflits, MEMORYROW