Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ANOCAP Résultat en bref

Project ID: 303312
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Suisse

Une approche génomique pour la lutte antiparasitaire

Le contrôle de l'impact dévastateur des insectes sur la santé humaine et l'agriculture implique notamment l'utilisation de produits chimiques. Une étude européenne propose une approche plus ciblée, qui découle d'analyses génomiques et biologiques des vecteurs.
Une approche génomique pour la lutte antiparasitaire
Les maladies transmises par des insectes hématophages dont le paludisme, la fièvre de dengue et la filariose restent des problèmes de santé majeurs. Le succès décroissant des pesticides et les soucis liés au changement climatique mondial rend le développement des approches de contrôle des vecteurs innovantes plus urgent.

De façon intéressante, des 500 espèces d'anophèles qui ont été séquencées, seules quelques-unes ont transmis le paludisme humain, mettant l'accent sur une base génétique sous-jacente pour cette hétérogénéité observée. Financé par l'UE, le projet ANOCAP (Comparative evolutionary and functional genomics of disease-vector anopheles mosquitoes) s'est engagé à mettre au point des stratégies computationnelles afin d'identifier des schémas génétiques de sélection naturelle dans de nombreux génomes de moustique.

Afin de comprendre ce qu'est un vecteur du paludisme efficace et de développer des stratégies de contrôle réussies, les chercheurs doivent étudier soigneusement les déterminants génétiques responsables des réactions comportementales et physiologiques à travers l'évolution. Dans ce contexte, ANOCAP établira de multiples alignements du génome pour identifier des éléments génomiques fonctionnels. Ils prennent en considération la taille du génome et les distances évolutionnaires entre les espèces de moustiques étudiées.

Les alignements générés ont été observés à l'aide d'un outil en ligne et un processus computationnel a permis de localiser les régions à codage de protéine. Un effort considérable a été consacré à l'identification des contraintes évolutionnaires via ces alignements, qui est synonyme de l'importance fonctionnelle.

Les résultats préliminaires soulignent déjà la capacité de traduction des données génomiques pour une meilleure compréhension biologique des vecteurs de la maladie. La combinaison de la génomique évolutionnaire comparative et la validation fonctionnelle devrait faire progresser considérablement les stratégies de contrôle des maladies. Cela contribuera également au développement des approches innovantes pour faire face aux questions de santé mondiales.

Informations connexes

Mots-clés

Génome, vecteur, paludisme, anophèles, moustique, computationnel, évolution
Numéro d'enregistrement: 169937 / Dernière mise à jour le: 2015-10-13
Domaine: Biologie, Médecine