Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

OSIRYS Résultat en bref

Project ID: 609067
Financé au titre de: FP7-NMP
Pays: Espagne

Des matériaux intérieurs naturels pour des bénéfices de santé durables

Les chercheurs de l'UE ont développé des matériaux de construction naturels pour répondre à une demande croissante pour une construction durable et pour de meilleurs effets sur la santé.
Des matériaux intérieurs naturels pour des bénéfices de santé durables
Les nouvelles solutions de partage de façade et de l'intérieur proposées par le projet financé par l'UE OSIRYS (Forest based composites for façades and interior partitions to improve indoor air quality in new builds and restoration) incluent des panneaux d'isolation bio-composites qui utilisent des filets de fibres naturelles et du liège, des profilés bio-composites pour remplacer les métalliques, des panneaux bio-composites aux performances améliorées, des bio-adhésifs à faible teneur en composés organiques volatils (COV), et de nouveaux enduits photocatalytiques pour l'intérieur.

«Les partenaires industriels impliqués dans ce projet de quatre ans – dont des PME – en profiteront grâce au développement de matériaux différenciés et de produits qui leur donnent un réel avantage compétitif», explique le coordinateur du projet Dr Miriam Garcia du Fundacion Tecnalia Research & Innovation, en Espagne. «Ce qui rend OSIRYS unique est qu'il se concentre sur de nouvelles solutions pour améliorer la santé: les résidents enregistrent une diminution des maladies respiratoires liées à l'humidité, aux composés organiques volatils (COV) et aux micro-organismes grâce à ces enduits photocatalytiques et ces nouvelles techniques d'isolation.»

Améliorer la qualité de l'air intérieur et éliminer les émissions des matériaux de construction ont été des défis importants pour le secteur de la construction cette dernière décennie. Les matériaux de construction traditionnels contiennent souvent des polluants tels que des COV, des particules et des fibres. De nouveaux matériaux de construction éco-innovants pourraient fournir un environnement intérieur plus sain en remplaçant la source de la pollution. Par exemple, les partenaires du projet ont développé un nouvel enduit photocatalytique pour les panneaux intérieurs afin d'éliminer les éléments polluants tels que les COV et les micro-organismes.

«La qualité de l'air intérieur est améliorée à l'aide de méthodes actives – comme cet enduit photocatalytique – et de méthodes passives grâce à l'absence de matériaux poussiéreux et nocifs», explique Garcia. Le remplacement de matériaux non-renouvelables énergivores comme le ciment, les minéraux et le métal par de nouveaux matériaux bio – les bio-polymères et les fibres naturelles – apportera également des avantages environnementaux.

Le projet estime que le coût des nouveaux produits ne dépassera pas 20 % par rapport aux matériaux traditionnels. En outre, les opérations de maintenance et les coûts seront réduits en raison de la durée de vie plus longue des produits.

«À ce jour les résultats sont très prometteurs», selon Garcia. «Les réalisations incluent le développement de matériaux et d'enduits et la conception de produits finaux utilisant les nouveaux matériaux. Ceux-ci sont maintenant assemblés dans des panneaux sandwich pour faciliter la production industrielle des différents composants à utiliser pour les séparations internes, les façades multicouches et les murs rideaux.»

Les façades et les séparations intérieures développées via le projet OSIRYS ont été conçues pour être utilisées dans la réhabilitation des bâtiments et dans les constructions neuves.Les étapes suivantes incluent la construction et le test des produits finalisés, l'évaluation du cycle de vie, l'analyse de coût et une analyse du caractère recyclable des matériaux utilisés. Les matériaux feront également l'objet de démonstrations dans des situations réelles.

«Nous pensons que le potentiel commercial des résultats du projet est élevé», explique Garcia. «L'implémentation de ces nouvelles solutions dans les marchés traditionnels pourrait s'avérer difficile, nous cherchons donc des méthodes innovantes pour promouvoir nos résultats.»

En effet, la réussite du projet OSIRYS, qui doit se terminer en mai 2017, a ouvert la possibilité d'aller plus loin via d'autres collaborations. «Ce projet a permis d'établir un bon réseau de recherche avec de bonnes capacités de recherche entre tous les partenaires concernés», ajoute Garcia. «Nous sommes convaincus que de nouvelles collaborations se mettront en place, pas seulement à l'échelle industrielle mais aussi entre les centres de recherche concernés.»

Informations connexes

Mots-clés

Matériaux de construction naturels, panneaux d'isolation, filets en fibres naturelles, liège
Numéro d'enregistrement: 173494 / Dernière mise à jour le: 2015-12-11
Domaine: Technologies industrielles