Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ALLRUN Résultat en bref

Project ID: 291851
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Le modèle du poisson-zèbre pour guérir la leucémie infantile

La leucémie lymphoblastique aiguë est la forme la plus courante de cancer chez les enfants. Délimiter son étiologie moléculaire nécessite de nouveaux modèles de maladie.
Le modèle du poisson-zèbre pour guérir la leucémie infantile
Le type le plus courant de leucémie lymphoblastique aiguë émerge de la réorganisation génétique entre les gènes ETV6 et RUNX1 qui mène à la production d'une protéine ETV6/RUNX1 anormale mais fonctionnelle. Même si le traitement de ces patients donne de bons résultats, presque 10 % rechutent 15 ans plus tard. Pour améliorer ces statistiques, les chercheurs doivent caractériser la pathogenèse de la protéine de fusion ETV6/RUNX1.

Dans ce but, les scientifiques du projet ALLRUN (Modeling TEL/AML1 childhood lymphoblastic leukemia in zebrafish), financé par l'UE, ont étudié le rôle des facteurs de transcription RUNX1 et ETV6/RUNX1 dans la leucémigénèse. À cette fin, ils ont élaboré un modèle de poisson-zèbre et ont étudié la coopération entre RUNX1 et ETV6/RUNX1 dans la leucémie. RUNX1 est un facteur de transcription clé dans l'hématopoïèse associé à de nombreux types de leucémie grave.

Les chercheurs ont déterminé quels isoformes RUNX1 étaient exprimés chez les patients et ont identifié les modifications post-traductionnelles ainsi que les partenaires transcriptionnels de RUNX1, élargissant le panel des objectifs thérapeutiques potentiels contre la leucémie. Chez le poisson-zèbre, ils ont délimité les modifications génétiques et les remodélisations induites par RUNX1 en présence de ETV6/RUNX1. Les résultats ont indiqué que les facteurs de transcription ETV6/RUNX1 et RUNX1 coopéraient au niveau de la chromatine pour moduler l'expression des gènes.

Dans l'ensemble, les résultats de l'étude ALLRUN ont dévoilé un nouveau rôle majeur de l'allèle normal du RUNX1 dans la leucémie lymphoblastique aiguë des cellules B associée à ETV6/RUNX1. L'élucidation de la régulation génétique et épigénétique de RUNX1 pourrait ouvrir de nouvelles voies pour des interventions thérapeutiques chez les enfants atteints de leucémie.

Informations connexes

Mots-clés

Poisson-zèbre, leucémie lymphoblastique aiguë, ETV6, RUNX1
Numéro d'enregistrement: 173733 / Dernière mise à jour le: 2016-11-10
Domaine: Biologie, Médecine