Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La glycosylation contrôle les progrès

La caractérisation structurelle des biomolécules est d'une importance capitale pour comprendre les processus cellulaires. Des scientifiques européens ont développé une méthode ultrasensible pour l'analyse des profils protéiques de la glycosylation saine ou malade.
La glycosylation contrôle les progrès
La glycosylation – l'ajout de fragments de sucre – constitue une méthode importante de modification post-traductionnelle des protéines. Les glycoprotéines participent à la reconnaissance de cellule à cellule ainsi qu'à la communication cellulaire. Les preuves rassemblées indiquent que certaines maladies sont associées à des altérations des profils de glycosylation, suggérant leur utilité comme biomarqueurs de diagnostic.

Malgré l'importance émergente des glycoprotéines, la technologie disponible et les outils de reconnaissance des glycanes n'en sont encore qu'à leurs premiers balbutiements. Compte tenu des exigences des mesures analytiques spécifiques pour étudier les glycoprotéines, le projet GLYCOPROTEOMICS (Quantitative glycomics and glycoproteomics for biomarker discovery), financé par l'UE, a mis en place une approche multidisciplinaire.

Les chercheurs ont développé une approche glycomique hautement sensible combinant la chromatographie liquide à l'échelle nanométrique avec la détection spectrométrique de masse. La méthode a simultanément détecté quatre paramètres différents sur les glycanes N et O et a produit une base de données de plus de 350 empreintes digitales de glycane. Cette approche a facilité le séquençage approfondi des glycanes N et O à partir de quantités d'échantillons minimales.

Outre les tissus cliniques et les fluides corporels, la méthode a été appliquée avec succès pour caractériser les glycanes de tissus histopathologiques noyés dans le formol/la paraffine. Une autre application de l'approche comprenait la caractérisation approfondie de candidats vaccins glycosylés chimiquement.

La méthode GLYCOPROTEOMICS a permis l'identification de signatures de glycane précurseurs du cancer du côlon ainsi que d'un important marqueur de tumeur gastro-intestinale. La mise en œuvre de l'approche pouvait s'appliquer à un large éventail de maladies, y compris des maladies inflammatoires chroniques qui présentent un lourd fardeau socio-économique.

Les informations sur les profils de glycosylation des protéines spécifiques pourraient fournir de nouveaux objectifs thérapeutiques, soutenir la médecine de précision et faciliter la détection de nouveaux biomarqueurs. À son tour, un meilleur diagnostic se traduit en des interventions rapides susceptibles d'arrêter la progression de la maladie.

Informations connexes

Mots-clés

Glycosylation, glycoprotéines, glycane, GLYCOPROTEOMICS, cancer