Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des produits pour réduire la formation de fibrilles dans la maladie d'Alzheimer

L'accumulation anormale de fibrilles de protéines sont appelées les structures (ou plaques) amyloïdes. Contrairement à d'autres protéines fibreuses (ou scléroprotéines), elles perdent leur utilité et sont associées à des maladies comme la maladie d'Alzheimer et le diabète de type 2.
Des produits pour réduire la formation de fibrilles dans la maladie d'Alzheimer
De récentes recherches se sont penchées sur le gallate d'épigallocatéchine 3 (EGCG), un ingrédient du thé vert, comme médicament candidat pour l'inhibition de la formation de fibrilles ou même pour promouvoir le désassemblage.

L'évaluation de l'adaptabilité de l'EGCG pour la thérapie médicamenteuse nécessite une mise à l'essai détaillée. Une initiative financée par l'UE a donc étudié les interactions EGCG-insuline amyloïde. Le projet EGCG+INSULIN= (Towards construction of a comprehensive map of amyloid-ligand interactions: (-)-epigallocatechin 3-gallate and insulin amyloid) a mis en place et a aidé à financer le Group of Amyloid Research du département de biothermodynamique et de conception de médicaments à l'Institut de biotechnologie, à Vilnius, en Lituanie.

La recherche EGCG+INSULIN= est un thème complètement nouveau pour l'institut et implique des études biophysiques détaillées de formation de fibrilles amyloïdes et la mise à l'essai de composants anti-amyloïdogéniques.

La recherche s'est particulièrement penchée sur l'élongation des fibrilles sous forme amyloïde et leur interaction avec l'EGCG. Les données ont montré que le processus pourrait avoir des propriétés similaires à une réaction enzymatique et peut être décrit par la cinétique Michaelis-Menten. De façon intéressante et contrairement à toutes les recherches publiées à ce sujet, l'EGCG n'a pas inhibé la formation de fibrilles amyloïdes.

L'équipe du projet a, par conséquent, étendu sa recherche afin d'explorer d'autres protéines amyloïdogéniques et de petits inhibiteurs moléculaires potentiels. Près de 265 composants ont été testés comme inhibiteurs de l'insuline, de bêta-amyloïde (Abeta), d'alpha-synucléine et de la formation de fibrille similaire à l'amyloïde de la protéine murine à prions (MoPrP). Parmi les composants, cinq ont été identifiés comme d'excellents inhibiteurs de la formation de fibrille d'insuline, quatre ont inhibé la fibrillation de l'alpha-synucléine et un a ralenti l'agréation de MoPrP.

La recherche sur les interactions EGCG et les amyloïdes d'insuline a fourni une plateforme de connaissances précieuses pour approfondir l'étude de la façon dont l'EGCG influence le développement du diabète de type 2 et les maladies neurodégénératives.

Informations connexes

Mots-clés

Formation de fibrilles, maladie d'Alzheimer, amyloïde, diabète de type 2, EGCG