Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouvelles méthodes pour modifier le risque systémique

Les mesures de politique monétaire et fiscale se sont avérées inefficaces pour faire face à la crise financière qui a menacé l'équilibre de grandes institutions financières. Une initiative de l'UE a présenté des modèles macro-économiques innovants pour répondre avec succès à de telles crises.
De nouvelles méthodes pour modifier le risque systémique
Pour minimiser le risque système dans le système financier, les décideurs européens ont implémenté plusieurs mesures, dont des provisions de liquidité, l'assouplissement quantitatif et les nationalisations. Elles ne sont toutefois pas éprouvées et leur efficacité est inconnue. On a besoin de fondements théoriques qui identifieront les causes des crises bancaires et mesureront l'efficacité des politiques d'intervention de crise potentielles.

Dans cet esprit, le projet MACROBANK (Systemic risks and macroprudential regulation in banking), financé par l'UE, a développé de nouveaux modèles macro-économiques pour le secteur bancaire concurrentiel. Les modèles dynamiques permettent d'examiner l'utilité des nouvelles mesures d'intervention en situation de crise et de simuler des stratégies politiques. Ils peuvent également améliorer la compréhension générale de l'intervention en cas de crise et de son impact sur l'économie.

Pour atteindre ses objectifs, le projet a créé un fondement théorique et une boîte à outils pour les décideurs. L'équipe du projet a développé tous les outils logiciels nécessaires pour des simulations informatiques qui ont ensuite été utilisées pour analyser et tester l'efficacité des politiques d'intervention en cas de crise. Les modèles portaient principalement sur la réduction de la dette publique, le contrôle de l'inflation et de la déflation et la restauration des activités de la banque centrale aux niveaux précédant la crise.

Les résultats de l'analyse indiquent qu'il pourrait être beaucoup plus efficace de limiter directement les variations futures de l'actif net. Pour la réduire le risque de défaillance, il n'est pas possible d'établir une règle d'adéquation des fonds propres convenant à toutes les institutions, même si c'est l'objectif de la réglementation financière. Une réglementation efficace doit prendre en compte le comportement de prise de risque des intermédiaires.

MACROBANK a contribué à mettre en place un cadre macro-économique assurant une vision complète des systèmes bancaires, qui n'existait pas auparavant. Ses travaux peuvent déboucher sur une base plus théorique pour les politiques modernes d'intervention en cas de crise.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Risque systémique, crise financière, macro-économique, intervention en cas de crise, MACROBANK, banque