Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un examen approfondi de la gestation pour autrui en Inde

Ces dernières années, l'Inde est devenue un lieu clé au niveau mondial pour la gestation pour autrui et les soins de fertilité transnationaux. La recherche financée par l'UE s'est intéressée à ce phénomène, examinant aussi bien l'offre que la demande.
Un examen approfondi de la gestation pour autrui en Inde
Le projet SURROG-INDIA (Micro-realities of surrogacy in India) a étudié cette pratique biomédicale en utilisant une perspective des genres et à travers les discours et les expériences de diverses parties prenantes.

Un objectif principal consistait à obtenir des informations dans l'organisation médicale de la gestation pour autrui et le cadre juridique et politique. Un autre objectif était de déterminer les caractéristiques clés des futurs parents et des mères porteuses, pour mettre en lumière leurs propres motivations et l'effet que ces choix ont sur leur situation socio-économique.

La recherche s'est concentrée sur les questions sociales, économiques, démographiques, médicales et culturelles, ainsi que sur le ressenti des parties prenantes et le rôle des parties tierces (par ex. agences, média et cliniques). SURROG-INDIA a interrogé 8 futurs parents, 32 experts/professionnels des technologies de reproduction assistée et de gestation pour autrui, et 33 mères porteuses de Chennai, Bombay et New Delhi. Les données ont également été collectées à partir d'autres études sur le terrain et de deux sites web d'agence pour futurs parents indiens et internationaux.

Les résultats de la recherche s'inscrivent dans quatre domaines d'enquête: l'Inde comme destination internationale principale pour la gestation pour autrui; les profils, l'histoire et les motivations des futurs parents et des mères porteuses; le tabou de la gestation pour autrui en Inde, et la gestation pour autrui révélatrice des conditions des femmes et du pouvoir biomédical en Inde.

L'analyse des données et les résultats ont été publiés dans une œuvre bibliographique, une revue de presse et au moins deux articles. SURROG-INDIA a également établi une base de données bibliographique.

Les travaux et résultats du projet ont également été incorporés dans un livre coédité, intitulé «Assisted Reproductive Technologies in the Global South and North – Issues, Challenges and the Future». Par ailleurs, SURROG-INDIA a été co-organisateur de la première conférence internationale sur la gestation pour autrui à Paris, en novembre 2016.

L'examen par SURROG-INDIA des divers impacts et problèmes liés à cette question a apporté des données empiriques sur le sujet. Les travaux ont souligné la réalité actuelle, outre ce qui a été décrit par les médias et les activistes, et contribuent à un nouveau domaine de recherche sur cette pratique non-documentée.

Informations connexes

Mots-clés

Gestation pour autrui, Inde, SURROG-INDIA, biomédical, futurs parents, mères porteuses, technologies reproductives assistées