Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des désinfectants associés à des risques sanitaires

Des chercheurs testent si certains désinfectants chlorés de l'eau courants produisent des sous-produits toxiques sous certaines conditions.
Des désinfectants associés à des risques sanitaires
La désinfection de l'eau est essentielle pour éviter les maladies véhiculées par l'eau chez l'homme. Malheureusement, de nombreux désinfectants contiennent des produits chimiques qui produisent des sous-produits de la désinfection (SPD).

Le projet CHE-WADISBYPRO (Chemical evaluation of drinking water disinfection by products), financé par l'UE, avait pour objectif de produire et caractériser chimiquement des mélanges particuliers de SPD pour évaluer les risques sanitaires de certains désinfectants.

Les produits chimiques désinfectants comme le chlore réagissent avec les matières organiques et d'autres produits chimiques (tels que l'iode et le brome) présents dans l'eau, ce qui produit un ensemble de SPD. Comme nombre de ceux-ci sont inconnus, chaque contribution d'un sous-produit à la toxicité globale des mélanges de SPD doit être évaluée.

La chloramine est un désinfectant commun obtenu par mélange de chlore et d'ammoniac. Lorsque la chloramine est utilisée pour désinfecter l'eau qui contient de l'iode, cela produit des SPD iodés hautement toxiques.

Pour analyser ces produits chimiques potentiellement nocifs, les chercheurs ont caractérisé les mélanges de SPD générés après avoir traité de l'eau potable avec du chlore et de la chloramine. Ils ont également étudié si les produits contrastants iodés (PCI) pour les rayons X utilisés en imagerie médicale pourraient fournir l'iode qui réagit avec le chlore pour former des SPD iodés.

Ils ont utilisé des eaux chlorées et chloraminées de sources diverses, notamment de piscines, d'eau courante et de la surface d'une rivière fortement polluée. L'équipe a également ajouté de la matière organique naturelle d'un lac et d'une rivière à une eau filtrée chlorée et chloraminée contenant différentes concentrations de brome et d'iode.

Les chercheurs ont ensuite développé deux méthodes pour mesurer certains SPD qui se forment dans les différents mélanges. En plus de la découverte de nouveaux SPD iodés, ils ont identifié quels types de SPD se forment sous différents scénarios de traitement au chlore et aux chloramines.

Ils ont également confirmé que l'un des quatre composés iodés testés utilisés pour les PCI était bien une source d'iode dans l'eau qui contribue à la formation de SPD iodés.

Ensuite, des chercheurs de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA) testeront la toxicité des SPD générés au cours de cette étude. Ils feront cela en étudiant leurs effets sur le développement embryonnaire, leur toxicité pour les cellules et la possibilité qu'ils soient à l'origine de mutations génétiques.

Informations connexes

Mots-clés

Désinfectants, chlore, désinfection de l'eau, sous-produits de la désinfection, eau potable, chloramine
Numéro d'enregistrement: 175063 / Dernière mise à jour le: 2016-02-03
Domaine: Technologies industrielles