Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

GEC Résultat en bref

Project ID: 303862
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Irlande

Le rôle de l'apprentissage évaluatif dans la fonction psychologique négative ou positive

Le conditionnement ou l'apprentissage évaluatif a lieu lorsque des individus perçoivent quelque chose comme positif ou négatif par association. Une recherche financée par l'UE a mené une série d'expériences pour développer les connaissances en la matière.
Le rôle de l'apprentissage évaluatif dans la fonction psychologique négative ou positive
Impliqué dans le développement des préférences et des aversions, l'apprentissage évaluatif a également un rôle important dans le développement de plusieurs troubles cliniques comme la dépression. Le projet GEC (A model of generalised evaluative conditioning) s'est appuyé sur des travaux antérieurs relatifs à la manière dont les fonctions psychologiques peuvent être modifiées par des relations d'équivalence.

Les chercheurs ont examiné le potentiel de développement d'un modèle de fonctions évaluatives généralisées par l'association de la documentation disponible et de techniques issues de l'apprentissage évaluatif et ont déduit une réaction relationnelle. Ils ont étudié comment la structure de ces classes des fonctions influencent la généralisation et si ce transfert de fonction apparaît également dans les relations de non équivalence.

L'approche s'appuyait sur l'idée que, comparé au transfert par des relations d'équivalences, ce transfert permettait des voies variées de généralisation de l'apprentissage évaluatif. Cela est très important pour modéliser les comportements devant être ciblés pour englober la généralisation des auto-évaluations négatives.

Les chercheurs ont effectué cinq expériences se penchant sur les transformations des fonctions par le biais de relations dérivés par stimuli. Les expériences 1 et 2 se concentraient sur des programmes de renforcement qui produisaient des évaluations causales négatives ou positives qui étaient catégorisées par la suite par des stimuli pré-établis comme ayant la même fonction (positive ou négative) par des classes d'équivalence de stimuli. Les expériences 3 et 4 exploraient le transfert de sentiments d'exclusion et d'inclusion par le biais de classes d'équivalence de stimuli. La cinquième expérience impliquait une formation relationnelle non arbitraire et une procédure de test pour établir les fonctions de signaux des stimuli de forme arbitraire.

Les résultats des quatre premières expériences indiquent que l'équivalence de stimuli offre un cadre théorique utile pour comprendre la généralisation dérivée des évaluations négatives, comme l'auto-efficacité et l'exclusion par exemple. La cinquième expérience constituait une démonstration de l'exclusion dérivée par des relations d'opposition, lorsqu'un sujet s'auto-évaluait en tant qu'exclu d'une tâche qui était considérée ensuite comme étant opposée à une autre tâche, le sujet déduisait qu'il/elle serait aussi exclu(e) de la deuxième tâche.

Dans l'ensemble, les résultats du projet ont produit de nouvelles connaissances sur la manière dont les stimuli peuvent acquérir des propriétés d'aversion et sur les facteurs influençant le transfert négatif et l'exclusion sociale. Les travaux ont beaucoup à offrir en ce qui concerne une meilleure compréhension des troubles cliniques et au développement de meilleures approches pour la remédiation.

Informations connexes

Mots-clés

Apprentissage évaluatif, fonction psychologique, conditionnement évaluatif, troubles cliniques, équivalence de stimulus
Numéro d'enregistrement: 175075 / Dernière mise à jour le: 2016-02-04
Domaine: Biologie, Médecine