Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ISLANDIA LATINA Résultat en bref

Project ID: 300990
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Danemark

L'usage du latin en Islande et dans les régions nordiques occidentales

L'Union européenne a financé un projet de deux ans ciblant le développement d'une description exhaustive de lettres latines dans les manuscrits médiévaux en vieux norrois-islandais. Ces travaux ont débouché sur une base de données analytique présentant les vestiges de l'alphabétisation latine en Islande y compris ceux de certains auteurs latins et œuvres connues.
L'usage du latin en Islande et dans les régions nordiques occidentales
Le travail du projet ISLANDIA LATINA (Latin in Old Norse-Icelandic Manuscripts) est principalement axé sur les écrits latins, composés, copiés, traduits ou utilisés en vieil islandais par les scribes de l'époque. Ces recherches ont permis l'émergence d'un outil de recherche particulièrement utile pour la communauté universitaire, très peu de textes originaux en latin étant conservés dans les manuscrits en vieil islandais.

Une recherche collaborative a ainsi analysé les différentes sources et enregistré ces données pour construire une base de documents encodés XML liés à l'usage du latin. Cette base de données est compatible et complémentaire des autres bases disponibles en ligne, Dictionary of Old Norse Prose et Online Electronic Catalogue of Icelandic Manuscripts. Ces deux dernières sont issues de projets actuellement en cours à l'université de Copenhague.

L'équipe du projet a surtout insisté sur l'enregistrement en latin de fragments de manuscrits d'origine islandaise et sur l'identification des textes sources à l'origine de traductions en vieil islandais.

Une partie du projet impliquait une formation en matière d'extraction des informations à partir des sources qu'elles soient numériques ou pas, ainsi que dans les méthodes de codage de l'information et de leur numérisation pour un accès en ligne. Un technicien a ainsi rejoint l'équipe pour faciliter l'encodage et la réalisation de cette banque de données coopérative, ISLANDIA LATINA.

À ce jour, les partenaires du projet ont pu identifier plus de 288 travaux d'auteurs latins et 123 manuscrits anonymes. L'existence de certains d'entre eux en Islande ou dans les régions nordiques occidentales était ignorée jusqu'ici pour cette période médiévale. De nouvelles sources, provenant directement de la collection photographique des manuscrits de la collection Arnamagnæanske (collection d'Árni Magnússon léguée en 1730 à l'université de Copenhague), élargit considérablement la portée de cet enregistrement. Elles augmentent aussi considérablement la portée et la qualité de la base de données ISLANDIA LATINA.

Ces travaux impressionnants remettent en question l'idée communément répandue que l'alphabétisation latine constituait une exception dans l'Europe médiévale centrale et occidentale. En tant que tels, ces résultat nous apportent un regard nouveau sur l'alphabétisation de ces régions pendant la période médiévale.

Informations connexes

Mots-clés

Latin, Islande, Nord occidental, médiéval, Vieux Norrois, manuscrits islandais
Numéro d'enregistrement: 175079 / Dernière mise à jour le: 2016-02-04
Domaine: Technologies industrielles