Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La collaboration sino-européenne sur l'environnement

Une équipe de l'UE a étudié les relations de recherche entre la Chine et l'Europe dans le domaine de l'énergie et des industries vertes. Le travail a détaillé les collaborations dans les domaines de l'économie, du droit et de l'ingénierie et soutenu de nouveaux réseaux de connaissances par des échanges.
La collaboration sino-européenne sur l'environnement
La Chine et l'Europe collaborent de manière importante dans le domaine de la protection de l'environnement. La relation s'était initialement concentrée sur le commerce, mais a depuis été étendue à l'action sur le changement climatique, ainsi que sur la sécurité énergétique et environnementale.

L'objectif du projet de réseau de recherche POREEN (Partnering opportunities between Europe and China in the renewable energies and environmental industries), financé par l'UE, était de mieux analyser cette relation, depuis une variété de points de vue. La recherche a étudié le niveau de coopération économique atteint à ce jour et le potentiel pour stimuler la coopération.

Le projet a intégré des spécialistes en économie, en droit et en ingénierie qui se sont concentrés sur les industries des énergies renouvelables et de la protection de l'environnement. L'objectif était de faire progresser les connaissances dans leurs domaines, ainsi que de bénéficier des synergies créées par l'intégration d'approches transdisciplinaires.

Du point de vue économique, l'équipe a analysé les flux commerciaux et les investissements directs entre la Chine et l'Europe pour détailler les difficultés et les obstacles rencontrés. Elle a également mis en lumière des facteurs clés pour stimuler d'autres flux et fourni des recommandations politiques d'action dans l'UE et en Chine.

Les chercheurs en droit du projet se sont concentrés sur l'extraction de pétrole et de gaz offshore, les énergies renouvelables, la responsabilité sociale des entreprises et la législation européenne. Ils ont analysé le cadre juridique de la coopération UE-Chine, notamment à la lumière d'objectifs globaux plus larges tels que la lutte contre le changement climatique et la garantie d'un développement durable. Les résultats de recherche portaient sur la protection de l'environnement en Chine, ainsi que sur les normes de protection des travailleurs et de l'environnement.

La recherche en ingénierie a porté sur l'efficacité énergétique et la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Le travail dans le secteur des transports a porté sur l'utilisation des combustibles à base de méthane pour le transport, alors que concernant l'environnement bâti, il s'est concentré sur les bâtiments bas carbone, l'utilisation de pompes à chaleur et les réseaux de climatisation/chauffage de quartier.

POREEN a soutenu la création de réseaux de connaissances. Le programme de mobilité, qui a inclus des détachements nombreux dans les deux sens, a permis de mettre en place des collaborations de recherche, et aussi d'identifier des opportunités pour enseigner la coopération. Les échanges ont également eu lieu au cours de nombreuses réunions, conférences et d'autres événements de sensibilisation.

Le travail a abouti à plusieurs articles de recherche dans des revues à comité de lecture, un numéro spécial interdisciplinaire de l'International Journal of Ambient Energy, des livres et des chapitres de livre.

L'héritage de POREEN a été le renforcement conséquent des réseaux de recherche, ainsi que des liens plus étroits entre les chercheurs et plusieurs entreprises travaillant dans le domaine des énergies renouvelables. Ces liens devraient améliorer la capacité et les résultats de recherche des participants à l'avenir.

Informations connexes

Mots-clés

Chine, ingénierie, protection de l'environnement, POREEN, énergies renouvelables