Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Roumanie contribue à la recherche atmosphérique

Les scientifiques roumains ont développé des outils pour l'estimation de l'humidité près de la surface sur la Méditerranée et la mer Noire.
La Roumanie contribue à la recherche atmosphérique
Le projet MASIMBIRS (Estimation of atmospheric moisture at the air-sea interface on the Mediterranean and Black Sea using IR satellite data) a développé des outils s'appuyant sur des statistiques pour estimer l'humidité près de la surface à partir d'observations satellites géostationnaires.

La première approche était basée sur des méthodes de régression et utilisait des profils verticaux de température et d'humidité pris des données satellites et des résultats d'un modèle régional. La seconde portait sur une procédure de table de recherche (TDR) pour estimer les caractéristiques statistiques de la distribution de l'eau proche de la surface.

Grâce à la fréquence d'échantillonnage et une bonne résolution, ces observations fourniront une valeur ajoutée en étant appliquées quotidiennement sur le bassin méditerranéen pour des études de l'activité cyclonique, des grains d'été en eaux libres et des trombes d'eau.

Les résultats du projet MASIMBIRS aideront à soutenir les futures missions des satellites géostationnaires. Le projet aidera également à construire une coopération et à améliorer la visibilité des instituts de recherche roumains au niveau européen.

Informations connexes

Mots-clés

Recherche atmosphérique, proche de la surface, Méditerranéen, mer Noire, humidité atmosphérique, interface air-mer