Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le câblage de l'hypothalamus détient la réponse à l'obésité

L'obésité et le diabète sont deux pathologies provenant d'un mauvais fonctionnement au niveau de la régulation de l'équilibre du glucose. Les chercheurs de l'UE ont ciblé ce qui pourrait être le cœur du problème, à savoir les cellules nerveuses qui réagissent à mesure que les taux de glucose augmentent.
Le câblage de l'hypothalamus détient la réponse à l'obésité
La recherche a suggéré que les dérivés réactifs de l'oxygène (DRO) produits dans l'hypothalamus en raison des taux de glycémie croissant jouent un rôle clé dans l'homéostasie. Par ailleurs, les neurones dits gluco-excités (HGE) augmentent leur activité à mesure que les taux de glucose augmentent. Néanmoins, le canal dans les neurones HGE qui est sensible au glucose reste inconnu.

Le projet NEUROSENS (Reactive oxygen species and hypothalamic glucose sensitive neurons: A new mechanism in glucose homeostasis) a caractérisé le canal impliqué dans la sensibilité au glucose de neurones HGE. Cela pourrait conduire à déterminer leur rôle physiologique dans le contrôle de l'homéostasie du glucose.

Les neurones HGE provenant de l'hypothalamus ont présenté une réponse affaiblie au glucose sur l'inhibition de la production de DRO. Si l'on se penche spécifiquement sur la super famille à cation potentiel du récepteur transitoire (TRPC) qui présente une conductance cationique non-sélective comme les neurones HGE, les canaux TRPC3 jouent un rôle critique sur la réponse du glucose des neurones HGE.

Les chercheurs ont notamment découvert que les neurones HGE provenant de rats ayant une alimentation riche en graisses et en sucres présentent une réaction perturbée par rapport au glucose. Ces rats présentent une altération de l'homéostasie au niveau du glucose contrôlé centralement. Cela confirme que les neurones HGE sont impliqués dans le contrôle de l'homéostasie du glucose et permet d'en déduire que la découverte d'une nouvelle voie de signalisation et une nouvelle cible de médicament et de recherche, les canaux TRPC3 hypothalamiques.

La recherche NEUROSENS est authentique et a été disséminée à travers de nombreux canaux, dont les rencontres nationales et internationales au moyen d'affiches et de communications orales. Le projet est dans l'attente des données finales avant de soumettre des articles à des revues de haut classement.

Informations connexes

Mots-clés

Hypothalamus, obésité, diabète, glucose, dérivé réactif de l'oxygène, homéostasie, neurones HGE
Numéro d'enregistrement: 175101 / Dernière mise à jour le: 2016-02-10
Domaine: Biologie, Médecine