Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une faible teneur en oxygène permet au cœur de grandir

Des chercheurs européens se sont intéressés à l'impact des taux d'oxygène sur le développement cardiaque de l'embryon. Leurs résultats ont d'importantes implications sur l'étude des maladies cardiaques.
Une faible teneur en oxygène permet au cœur de grandir
Le développement cardiaque est un processus complexe qui comporte divers paramètres pour diriger la différenciation du progéniteur cardiaque dans le muscle myocardique, les le muscle souple et les structures endothéliales du cœur. La cardiogenèse a lieu dans des conditions à faible taux d'oxygène mais les mécanismes moléculaires contrôlant l'adaptation à l'hypoxie restent vagues.

La portée du projet HYPOXIA & CELL FATE (Oxygen sensing in cardiovascular progenitors cell fate decisions), financé par l'UE, était d'élucider l'impact de l'hypoxie dans la différenciation et l'homéostasie de différents progéniteurs cardiaques. Dans ce cadre, le consortium a utilisé des essais de différenciation de cellule souche embryonnaire et effectué des études de gain ou perte de fonction sur des animaux transgéniques.

Ils ont généré, pour la première fois, une carte d'oxygène détaillée lors du développement cardiaque. Cela a montré que l'hypoxie a lieu lors du développement précoce. Plus tard, elle est confinée dans l'épicarde et l'endocarde. Ils ont également découvert que la tension d'oxygène faible réprimait certains types de progéniteurs tout en stimulant la différenciation des autres progéniteurs musculaires cardiaques.

D'importants efforts ont été consacrés à élucider la voie du facteur induit par l'hypoxie (HIF) qui répond aux changements en matière de disponibilité de l'oxygène cellulaire. Plus spécifiquement, les scientifiques ont généré des souris transgéniques dépourvues des gènes Hif2 ou Vhl et observé l'impact du développement cardiaque. Ensemble, leurs résultats ont indiqué qu'un bon équilibre dans l'interaction HIF-VHL est nécessaire pour un développement coronaire correct et l'homéostasie cardiovasculaire.

Les résultats et les modèles murins générés lors de l'étude HYPOXIA & CELL FATE présentent un énorme intérêt biomédical. Ils pourraient servir de modèles pour récapituler la maladie cardiaque congénitale et permettre de délimiter leur étiologie moléculaire.

Informations connexes

Mots-clés

Développement cardiaque, progéniteur, différenciation, hypoxie, HIF, VHL
Numéro d'enregistrement: 175127 / Dernière mise à jour le: 2016-02-10
Domaine: Biologie, Médecine