Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EUREMCO Résultat en bref

Project ID: 285082
Financé au titre de: FP7-TRANSPORT
Pays: Belgique

Un pas de plus pour réconcilier les trains et les voies ferrées en Europe

Les interférences électromagnétiques représentent un obstacle majeur à l'interopérabilité ferroviaire en Europe. Il pourrait être surmonté en harmonisant les règles et en accélérant le processus de certification.
Un pas de plus pour réconcilier les trains et les voies ferrées en Europe
Les termes «long» et «coûteux» décrivent à la perfection le processus actuel pour autoriser la mise en service de matériel ferroviaire, dans le respect des spécifications techniques d'interopérabilité et des règles nationales de sécurité. La compatibilité électromagnétique (EMC) entre le matériel roulant et les circuits des voies est l'un des principaux facteurs de coût de ce processus. Chaque pays a ses règles et procédures d'évaluation, ce qui empêche une réelle interopérabilité.

Le projet EUREMCO (European railway electromagnetic compatibility) s'est attaqué au problème de l'EMC. Le fait de fermer des «questions ouvertes» dans les spécifications techniques d'interopérabilité relatives à l'EMC pourrait réduire les délais et les coûts des processus de certification des véhicules ferroviaires.

Actuellement, il n'existe aucune norme ou procédure visant l'effet des transitoires sur les circuits des voies. L'une des activités clés du projet était donc de partager avec les experts européens les données dont disposent les opérateurs et les constructeurs sur les transitoires. Ceci devrait faciliter la gestion de ces transitoires, qui contrarient l'acquisition de données durant les tests de certification. Les chercheurs se sont intéressés aux caractéristiques des transitoires qui sont responsables des interférences. Une autre activité a été la modélisation de la fonction de transfert depuis le train vers le récepteur du circuit de la voir, et les effets des transitoires.

Trois partenaires du projet (des compagnies ferroviaires) ont conduit des campagnes de mesure en Autriche, en Allemagne et en Suisse, afin de valider la version actuelle des spécifications techniques d'interopérabilité pour le système d'alimentation en 15 kV alternatif. Ces mesures ont été effectuées avec une locomotive dotée de différences impédances capacitives en entrée, pour simuler des câbles de toit de longueurs différentes.

Les partenaires du projet ont notablement progressé dans la définition et la proposition de voies de test acceptées à l'échelle européenne pour les systèmes d'alimentation en 25 kV alternatif et continu. Les résultats devraient faciliter la certification dans tous les pays utilisant ces systèmes d'électrification.

Les partenaires d'EUREMCO ont aussi rédigé des recommandations pour éviter que le matériel roulant n'interfère avec les circuits des voies sur des lignes non électrifiées. Les mesures d'EMC ont démontré la valeur de ces recommandations.

Lorsque l'Europe aura une compréhension commune des transitoires, et aura défini des limites d'interférences, il sera possible d'utiliser les résultats obtenus dans un pays pour autoriser l'utilisation d'un véhicule dans un autre pays.

Informations connexes

Mots-clés

Trains, interopérabilité ferroviaire, certification, compatibilité électromagnétique, circuits des voies, transitoires
Numéro d'enregistrement: 175128 / Dernière mise à jour le: 2016-02-10
Domaine: Technologies industrielles