Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

STARS Résultat en bref

Project ID: 238490
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Pays-Bas

De nouveaux médicaments antibactériens

La résistance aux antibiotiques constitue l'un des défis sanitaires majeurs à relever au XXIe siècle. Des efforts concertés sont par conséquent nécessaires pour concevoir et développer de nouveaux médicaments antibactériens.
De nouveaux médicaments antibactériens
Dans le domaine de la conception de médicaments, les outils technologiques et les méthodes évoluent en permanence. La biologie structurelle et la chimie combinatoire ont été supplantées par l'analyse à haut débit de bibliothèques chimiques. Des technologies telles que la biologie cellulaire moléculaire, la modélisation in silico, le génie génétique et la RMN sont également très utilisées dans la conception de médicaments. En conséquence, des efforts concertés sont nécessaires pour atteindre l'expertise multidisciplinaire nécessaire dans ce domaine.

Pour cela, le projet STARS (Scientific Training in Antimicrobial Research Strategies), financé par l'UE, a réuni 12 partenaires d'universités, de centres de recherche et du secteur privé au sein d'une même structure. L'objectif clé était de concevoir de nouveaux médicaments contre les systèmes bi-composants (TCS) bactériens. Ceux-ci sont utilisés dans un mécanisme de couplage stimulus-réponse de base qui permet aux organismes de recevoir et de répondre aux indices environnementaux.

Le consortium a effectué une série d'expériences in silico, in vitro et in vivo pour rechercher de nouveaux composés et concevoir de nouveaux inhibiteurs. En même temps que des méthodologies de conception de médicaments, les chercheurs ont développé des bases de données chimio-informatiques pour soutenir la recherche de nouveaux composés. Une série d'expériences de dépistage informatique a abouti à l'identification de composés pour validation expérimentale ultérieure.

Parmi ceux-ci, les chercheurs ont découvert de nouveaux inhibiteurs d'enzymes histidines kinases qui inhibent la croissance de différentes souches de staphylocoques et streptocoques. Des études biochimiques et informatiques ont montré que ces molécules fonctionnent en entrant en compétition avec la liaison de l'ATP à l'enzyme kinase, et les chercheurs imaginent que leur utilisation pourrait s'étendre à des souches résistantes aux antibiotiques.

En ce qui concerne l'agent responsable de la tuberculose Mycobacterium tuberculosis (Mb), le consortium s'est concentré sur un TCS responsable de l'inactivation de Mtb. Ils ont étudié ce TCS au niveau structurel et fonctionnel et découvert des informations importantes sur la séquence d'acides aminés responsable de l'activation du TCS. Étant donné que la tuberculose est impliquée dans des millions de décès chaque année, il est très intéressant de pouvoir cibler les souches de Mtb fortement résistantes aux médicaments.

La plateforme STRAS de conception de médicaments s'étend au-delà des infections bactériennes avec le parasite Plasmodium qui cause le paludisme.

L'étude du caractère invasif des pathogènes et l'identification de cibles de liaison d'inhibiteur révèlent de nouveaux besoins structurels des inhibiteurs. Ces informations sont essentielles pour développer de nouveaux médicaments.

Informations connexes

Mots-clés

Résistance aux antibiotiques, conception de médicament, inhibiteur, staphylocoque, streptocoque, tuberculose, paludisme
Numéro d'enregistrement: 175134 / Dernière mise à jour le: 2016-02-10
Domaine: Biologie, Médecine