Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un nouvel espoir pour la jeunesse socialement vulnérable

Une enquête auprès des jeunes sur l'éducation et le bien-être peut aider les décideurs et les experts en université à offrir de meilleures opportunités aux jeunes générations européennes.
Un nouvel espoir pour la jeunesse socialement vulnérable
La crise financière a affecté la jeune génération européenne, en particulier dans les domaines de l'éducation et de l'inclusion sociale. Le fait que les premières et deuxièmes générations issues de migrants soient plus particulièrement touchées crée des conditions propices à un climat social plus tendu et à une injustice accrue dans les villes européennes. Le projet EDUWEL (Education as welfare - Enhancing opportunities for socially vulnerable youth in Europe), financé par l'UE, avait pour objectif de trouver des solutions à ce problème urgent.

Le projet a réuni 17 institutions partenaires issues de 10 pays et possédant une expérience variable de la recherche, pour étudier le parcours des jeunes socialement vulnérables de l'école jusqu'à la vie active. Il a évalué la capacité de l'éducation et du bien-être à aider les jeunes européens à surmonter de nombreuses difficultés et à se prendre en main. Point important, le projet a apporté des connaissances susceptibles d'améliorer les opportunités de travail et d'encourager l'indépendance sociale et économique.

Pour atteindre ses objectifs, le projet EDUWEL a procédé à une enquête sur l'éducation et le bien-être afin de mesurer le développement de capacité individuel et structurel en tenant compte des différences culturelles des participants. Les participants du projet ont suivi une formation pour obtenir les résultats de l'enquête, ce qui a permis de réunir des données expérimentales de qualité sur les processus éducatifs et les vulnérabilités des différents groupes cibles de différents sites universitaires européens. L'enquête a porté sur des profils très variés allant d'élèves migrants en Allemagne à des jeunes femmes souhaitant améliorer leur formation au Royaume-Uni.

Les résultats de l'étude ont été diffusés auprès des universités, des décideurs et des institutions d'aide sociale. L'équipe du projet a aussi préparé des événements internationaux visant à promouvoir la collaboration dans ce domaine, et a mis en place des partenariats avec les universités. Elle a organisé des conférences en Belgique et en Espagne qui ont attiré des universitaires et des décideurs européens, et proposé des ressources en ligne par le biais du site Social Work and Society International Online Journal.

En améliorant la formation à l'éducation et au bien-être, le projet a créé plusieurs opportunités de discussions internationales et interdisciplinaires liées aux difficultés actuelles des jeunes européens dans la société. Les précieuses informations réunies sur les effets de la récession sur les jeunes socialement vulnérables pourraient aider les communautés et décideurs à régler des problèmes majeurs.

Informations connexes

Mots-clés

Jeunesse socialement vulnérable, éducation, bien-être, inclusion sociale, migrant
Numéro d'enregistrement: 175140 / Dernière mise à jour le: 2016-02-11
Domaine: Technologies industrielles