Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

MigPCP Résultat en bref

Project ID: 303820
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Les déterminants moléculaires de la formation du cerveau

Les troubles neurologiques proviennent souvent d'une malformation d'une structure cérébrale, à savoir le cortex cérébral. L'étude de la voie développementale de cette région du cerveau permettrait de mieux comprendre ces troubles.
Les déterminants moléculaires de la formation du cerveau
Le cerveau des mammifères est enveloppé d'une couche externe de tissu neuronale appelée le cortex cérébral. Les maladies génétiques dans lesquelles le cortex n'est pas formé correctement ont des conséquences graves. Malgré l'importance de cette structure, nos connaissances sur son développement sont limitées.

Le cortex cérébral est divisé en différentes couches contenant les différents types de neurones. Les scientifiques du projet MIGPCP (Characterization of the role of Scrib1 and Vangl2 in neuronal migration), financé par l'UE, ont décidé d'étudier le mécanisme à l'origine de la polarité neuronale et de la migration neuronale.

En utilisant des souris knockout conditionnel avec une technique d'analyse avancée du contenu cellulaire par l'image, le consortium s'est concentré sur le rôle des gènes de polarité cellulaire planaire (PCP), Scrib1 et Vangl2, dans la régulation de la migration neuronale et du développement cortical.

Les chercheurs ont observé l'expression spatiale de Scrib1 et de Vangl2 pendant le développement et ont suivi leur effet sur la migration in vitro de neurones. Le gène Scrib1 est associé aux troubles du spectre autistique. L'analyse des formes mutantes de Scrib1 a révélé que la perturbation de Scrib1 dans l'embryon entier génère des défauts du tube neuronal. Le consortium a généré des souris avec une suppression conditionnelle de ce gène. Ils ont découvert que Scrib1 est essentiel à la formation du corps calleux, la structure qui réunit les deux hémisphères cérébraux. Les résultats ont montré que ceci était dû à un mauvais emplacement des cellules gliales impliquées dans l'orientation des axones.

Dans l'ensemble, le projet MIGPCP a offert un aperçu moléculaire vital sur le mécanisme de formation de la couche corticale pendant le développement. Le rôle de Scrib1 dans le processus de migration neuronale peut s'étendre à la régulation de la prolifération cellulaire ou du destin cellulaire. Etant donné l'implication du cortex cérébral dans divers troubles neurologiques, les informations générées pourraient ouvrir la voie à des études sur les voies moléculaires inexplorées.

Informations connexes

Mots-clés

Cerveau, troubles neurologiques, cortex cérébral, Scrib1, Vangl2
Numéro d'enregistrement: 175164 / Dernière mise à jour le: 2016-02-17
Domaine: Biologie, Médecine