Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ProArgus Résultat en bref

Project ID: 277126
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Roumanie

Une plateforme de quantification d'accumulation de protéines

Les accumulations de protéines sont des structures supramoléculaires qui peuvent provoquer des réactions biologiques considérables. Ainsi, la capacité de surveiller la formation de ces agrégats est très importante.
Une plateforme de quantification d'accumulation de protéines
L'agrégation de protéines est une caractéristique type du vieillissement et des maladies amyloïdes. De plus, elle constitue un problème important dans le processus de fabrication des produits biopharmaceutiques. Pouvoir détecter rapidement les agrégats solubles avant la formation des fibrilles mûres permettrait d'intervenir de manière rapide au niveau du processus de fabrication et ainsi d'éviter des problèmes de toxicité.

Le projet PROARGUS (Protein aggregation - a quantitative assessment), financé par l'UE, a tenté de développer une plateforme de détection ciblée à la détection des agrégats solubles. Ils ont exploité les polymères moléculaires imprimés pour générer des capteurs capables de détecter les monomères et les dimères de protéines, ainsi que d'autres agrégats complexes.

Le consortium a utilisé un nombre de méthodes analytiques y compris la chromatographie par exclusion de taille et la spectrométrie de masse à temps de vol pour la désorption-ionisation laser assistée par matrice (MALDI-TOF) pour surveiller le processus d'agrégation. Les étapes progressives de repliement et de l'oligomérisation à la formation de fibrilles mûres ont été examinées en utilisant les lysozymes comme système de modèle.

Ensuite, les chercheurs ont développé une plateforme pour l'évaluation quantitative de l'agrégation. Ils ont incorporé un capteur de résonance plasmonique de surface et aptamérique qui peut détecter le déclenchement de l'agrégation en déterminant les oligomères et les monomères de lysozymes. Le capteur a été testé dans des conditions réelles comme dans le vin où la présence de lysozymes peut entraîner des réactions allergiques. Suite à l'optimisation, il a été possible de détecter 0,1 % de dimère de lysozyme dans une solution de monomère.

Dans l'ensemble, la plateforme PROARGUS s'est avérée suffisamment sensible pour la détection d'oligomères de protéines. Bien qu'il ait été développé et testé sur les lysozymes, son utilisation peut être étendue à l'avenir aux protéines/peptides thérapeutiques, pour lesquels des éléments de reconnaissances spécifiques existent.

Informations connexes

Mots-clés

Accumulation de protéines, processus de fabrication, capteur, lysozyme
Numéro d'enregistrement: 175169 / Dernière mise à jour le: 2016-02-17
Domaine: Biologie, Médecine