Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

InflaFran Résultat en bref

Project ID: 268399
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

De nombreuses voies pour lutter contre une infection

L'inflammasome est une voie biochimique et un élément inné essentiel pour lutter contre les infections. L'inconvénient est que son action est impliquée dans certains syndromes inflammatoires.
De nombreuses voies pour lutter contre une infection
Malgré son importance dans la lutte contre les maladies, la biologie cellulaire de l'inflammasome est encore incertaine. Néanmoins, le projet INFLAFRAN (Cell biology of inflammasome activation in macrophages infected with Francisella), financé par l'UE, a mis en lumière comment fonctionne son activation et son interaction avec d'autres voies d'inflammation ainsi qu'avec les facteurs de virulence bactérienne. Les travaux promettent d'avoir un impact sur la recherche sur le système immunitaire inné, la lutte contre les infections et les voies d'inflammation.

L'équipe INFLAFRAN a utilisé Francisella tularensis, une bactérie pathogénique responsable de la tularémie. Sa virulence est associée à sa capacité à se répliquer au sein du cytosol d'un type de globule blanc, les macrophages. L'issue de l'infection dépend de l'équilibre entre les facteurs de virulence bactérienne et les réactions immunitaires de l'hôte, dont l'inflammasome et les voies activées pour le nettoyage après la dégradation des composants cellulaires.

Pendant les travaux de recherche antérieurs, les scientifiques ont découvert que Francisella est détectée par les macrophages par l'inflammasome AIM2. AIM2 interagit ensuite avec l'adaptateur de l'inflammasome ASC pour entraîner l'activation de la caspase-1. Dans le cadre des travaux INFLAFRAN, ils ont découvert qu'AIM2 et ASC peuvent déclencher la caspase-8 qui provoquera la mort cellulaire ou l'apoptose. Cela est très important étant donné que la mort des cellules hôtes est un facteur important dans la lutte contre les bactéries en empêchant leur réplication.

Dans une autre lignée de recherche, une autre connexion avec la lutte contre les agents pathogènes a été découverte, l'interféron gamma. Tout en validant comment l'inactivation de la caspase-8 se déclenche dans un modèle murin, les chercheurs ont également découvert que la cytokine peut être générée indépendante de la caspase-1.

Les résultats de recherche sont très importants car ils montrent la solidité du système immunitaire inné. Il existe plusieurs voies pour lutter contre les bactéries qui développent constamment des mécanismes visant à contrecarrer les défenses immunitaires biochimiques. Malgré la clôture du projet, les travaux se poursuivent sur un facteur de virulence de Francisella qui inhibe la signalisation du récepteur 2 de type Toll (une autre voie de signalisation immunitaire innée).

Au cours de la période du projet, des articles ont été publiés sur les facteurs de virulence destructeurs de membranes et la caspase-1. Un chapitre a également été consacré et plusieurs révisions à destination des médecines et du public ont été effectuées.

Informations connexes

Mots-clés

Infection, inflammasome, macrophage, AIM2, caspase-1, interféron gamma
Numéro d'enregistrement: 175170 / Dernière mise à jour le: 2016-02-17
Domaine: Biologie, Médecine