Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

BB: DICJI Résultat en bref

Project ID: 329540
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Autriche

La migration cellulaire à travers les tissus

Une étude européenne a tenté de déterminer les différents évènements moléculaires à l'origine de la migration cellulaire dans les tissus. Étant donné l'implication du processus dans le développement et le cancer, les résultats ont d'importantes ramifications médicales.
La migration cellulaire à travers les tissus
Dans la majorité des tissus, les cellules sont étroitement ancrées les unes aux autres pour former des positions spécifiques. Les systèmes hématopoïétiques et immunitaires constituent des exceptions à cette règle en raison de leur capacité à se déplacer et à accéder aux sites d'inflammation ou de lésion dans l'organisme.

Dans de nombreux cas pathologiques, comme la métastase par exemple, d'autres cellules acquièrent la capacité de pénétrer les tissus. Cette invasion implique des modifications biologiques pour les cellules envahissantes ainsi qu'au niveau de l'intégrité de la barrière pénétrée.

Pour étudier ce phénomène de l'invasion tissulaire, le projet BB: DICJI (Breaking barriers: Investigating the junctional and mechanobiological changes underlying the ability of Drosophila immune cells to invade an epithelium), financé par l'UE, a étudié les hématocytes de la drosophile en déplacement dans la barrière épithéliale pendant le développement embryonnaire. L'objectif du projet était d'identifier les changements morphologiques et biophysiques dans le tissu épithélial pendant la transmigration des cellules immunitaires.

Des travaux antérieurs avaient montré que ces hématocytes avaient besoin de petites GTPases comme RhoL pour modifier l'expression de la cadhérine pendant l'invasion. Les chercheurs ont utilisé une technique d'immunofluorescence et d'imagerie en direct pour détecter les changements aux niveaux des jonctions de cadhérine et du réseau d'actine. Les jonctions d'ancrage sont les connexions entre cellules qui maintiennent les cellules épithéliales unies et les protègent contre les forces mécaniques.

Les résultats du projet BB: DICJI ont indiqué que la migration des hématocytes pendant le développement de la drosophile provoque des changements au niveau de la localisation de la cadhérine dans les cellules voisines, du moins par le biais de l'apoptose. L'invasion a également été associée à des altérations dans la tension des jonctions.

Dans l'ensemble, les résultats de l'étude ouvrent la voie à l'élucidation du processus complexe de la migration cellulaire à travers les tissus. Les déterminants cellulaires du processus pourraient servir de cibles pour stopper la métastase cancéreuse.

Informations connexes

Mots-clés

Migration cellulaire, développement, cancer, drosophile, hémocyte, cadhérine, jonctions d'ancrage
Numéro d'enregistrement: 175199 / Dernière mise à jour le: 2016-02-23
Domaine: Biologie, Médecine