Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

VecTrap Résultat en bref

Project ID: 273268
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les gènes de caractérisation sexuelle du moustique

Seules les femelles moustiques sont les vecteurs du parasite du paludisme étant donné que leur alimentation requiert du sang pour l'apport nutritionnel des petits. Le mâle se nourrit de nectar, ainsi la recherche se penche sur la diversité des gènes de différenciation sexuelle pour combattre la maladie.
Les gènes de caractérisation sexuelle du moustique
Le projet VECTRAP (Sex determination pathway in the malaria vector Anopheles gambiae), financé par l'UE, s'est penché sur les gènes activés dans les moustiques A. gambiae femelles et mâles pendant le développement et la différenciation sexuelle. En utilisant le séquençage à haut débit, la bioinformatique, la biologie moléculaire et la manipulation génétique sur les moustiques, l'équipe de recherche s'est penchée sur les gènes qui étaient transcrits différentiellement dans la caractérisation sexuelle.

L'analyse générale des gènes impliqués a révélé que les gènes féminins évoluaient plus rapidement que les gènes masculins. Une analyse logicielle spécialement conçue a identifié un ensemble important de gènes sexuels, à savoir les gènes de glandes accessoires (Acps). La désactivation de ces gènes chez les mâles entraînait une réduction de la descendance.

Les études supplémentaires sur les Acps et les traits sexuels se sont appuyés sur 10 complexes de l'espèce d'anophèles pour étudier l'évolution des gènes sexuels. Les résultats ont montré que les gènes responsables pour une protéine de glande accessoire mâle sont regroupés sur un bras de chromosome pour le groupe d'A. gambiae. Néanmoins, ce n'est pas le cas pour les autres groupes d'espèces.

La recherche VECTRAP a montré que les connaissances génomiques et la manipulation pouvaient modifier la fertilité du moustique, réduisant ainsi la taille de la population et l'étendue du vecteur du paludisme. De plus, l'analyse de l'aspect génétique de la différenciation sexuelle permet une manipulation du rapport sexuel et peut ainsi conduire à la production de vecteurs femelles. En règle générale, les insectes sont des agents formidables pour les maladies microbiennes chez les humains ainsi que les cultures et la base de connaissances VECTRAP pourrait être étendue et contrôler tous les vecteurs des insectes.

Informations connexes

Mots-clés

Gènes de détermination sexuelle, moustique, paludisme, vecteur, Anopheles gambiae, gènes des glandes accessoires
Numéro d'enregistrement: 175216 / Dernière mise à jour le: 2016-03-17
Domaine: Biologie, Médecine