Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CSPIC Résultat en bref

Project ID: 328536
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Allemagne

Les nouvelles voies de l'histoire de la diplomatie

L'étude des monarchies modernes permet de lever le voile sur des tendances communes au sein de l'Europe, et notamment l'importance des réseaux et la création de lobbies dans les systèmes politiques.
Les nouvelles voies de l'histoire de la diplomatie
L'incertitude politique est un thème récurrent des démocraties modernes. L'influence des lobbies et des groupes d'intérêt sur la politique mérite donc d'être passée au crible. Quels sont les mécanismes et les motivations qui font tourner les systèmes collectifs? La réponse se trouve peut-être dans les monarchies des temps modernes.

C'est sur cette base que l'UE a financé le projet CSPIC (The birth of diplomacy through factions at power: The Catholic-Spanish Party in the Imperial Court (1556-1659)). Les chercheurs ont ainsi étudié la Cour impériale de Vienne/Prague entre les 16e et 17e siècles. À cette époque, les empereurs passaient pour des leaders faibles qui subissaient l'influence des rois d'Espagne, de leurs familles et des papes.

Les documents de référence dans le cadre de l'étude provenaient de bibliothèques européennes, et du Vatican en particulier, mais aussi de Simancas, de Vienne, de Londres et de Florence. Cette analyse détaillée a nécessité une méthode micropolitique en lieu et place de l'étude des monarchies généralement utilisée. L'analyse a ainsi privilégié les acteurs et leurs réseaux.

C'est ainsi que de nouvelles conclusions ont pu être formulées sur la base des tentatives d'hypothèse. En lieu et place d'une faction catholique espagnole organisée, la cour impériale était placée sous la houlette du Roi d'Espagne et du Pape. La diplomatie espagnole était plus intense et plus élaborée que celle du Pape. Son succès repose sur des moyens radicaux et dynastiques. Elle s'organise à partir de règles complexes bien au-delà de la simple question de l'allégeance ou non à l'Espagne ou à Rome.

Pour bien comprendre les subtilités, les recherches ont détaillé les liens entre les parties impliquées, lesquels ont été intégrés à la base de données du projet. Les résultats ont ensuite été présentés lors de conférences et dans des publications.

Les travaux ne se limitent pas à la monarchie d'Europe centrale. Ils s'avèrent donc utiles aux décideurs politiques et au grand public qui s'intéressent à la participation politique et à la création de lobbies. Ils peuvent s'avérer très utiles aux discussions actuelles sur les modèles de circulation des élites.

Informations connexes

Mots-clés

Lobbies, systèmes politiques, politique, diplomatie, monarchie catholique espagnole, cour impériale
Numéro d'enregistrement: 175312 / Dernière mise à jour le: 2016-03-10
Domaine: Technologies industrielles