Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

AQUAPHAGE Résultat en bref

Project ID: 269175
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Grèce

Des virus pour lutter contre les bactéries chez les poissons

Les scientifiques de l'Europe entière cherchent des virus pour combattre les infections bactériennes chez le poisson.
Des virus pour lutter contre les bactéries chez les poissons
Avec l'augmentation de l'aquaculture européenne, les maladies se font plus fréquentes dans les fermes d'élevage. Habituellement, des antibitiques permettaient de lutter contre les infections bactériennes, mais comme chez les êtres humains, les bactéries peuvent devenir résistantes aux antibiotiques et dès lors encore plus dangereuses.

La phagothérapie utilise des bactériophages (des virus qui infectent les bactéries) ciblant des bactéries pathogènes spécifiques. La phagothérapie dépend de l'hôte, elle est autoréplicable et, à la différence des antibiotiques, elle n'a aucune influence sur l'environnement.

Le projet AQUAPHAGE (Network for the development of phage therapy in aquaculture) a tenté de promouvoir la phagothérapie dans l'aquaculture et standardiser la technique. Le projet a ainsi rassemblé 34 chercheurs d'Europe occidentale et orientale dans un effort conjoint en vue d'étudier différentes souches de bactériophages.

L'équipe a ainsi étudié les bactériophages propres aux maladies bactériennes affectant le bar européen, la dorade royale, la truite et le saumon. Les chercheurs ont isolé plus de 50 nouveaux phages, normalisé la méthode d'application des phages et testé avec succès plusieurs traitements.

À l'instar des bactériophages, le projet AQUAPHAGE est autoréplicable. Les chercheurs espèrent élargir son influence aux poissons du monde.

Informations connexes

Mots-clés

Aquaculture, infections bactériennes, maladie, phagothérapie, bactériophages
Numéro d'enregistrement: 180886 / Dernière mise à jour le: 2016-03-17
Domaine: Environnement