Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DisperseAdaptSurvive Résultat en bref

Project ID: 301583
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Le changement climatique et la diversité génétique animale

Le changement climatique et les changements en matière d'utilisation des sols sont les principales menaces à la biodiversité d'Europe. Une initiative financée par l'UE s'est donc penchée sur les rôles joués par le climat et la variation de l'habitat dans leur influence sur la diversité génétique de la population et l'adaptation évolutionnaire des oiseaux chanteurs.
Le changement climatique et la diversité génétique animale
Nous ne savons pas trop à quel point le changement climatique et la diversité de l'habitat (appelées hétérogénéité) contribuent à la constitution des populations naturelles des vertébrés. Néanmoins, ces facteurs finissent par influencer le flux génique, la structure génétique et l'adaptation évolutionnaire.

La composition génétique des populations à travers un environnement hétérogène présente un intérêt fondamental pour les biologistes et écologistes de la population. Cela est particulièrement vrai lorsque les différences phénotypiques entre les populations sont examinées dans une petite région.

Le projet DISPERSEADAPTSURVIVE (Roles of genetics and environmental variability in animal population resilience: Empirical testing in a changing world) s'est intéressé aux facteurs clés régissant la génétique de la population et le cycle de vie de la mésange bleue (Cyanistes careules).

Au cours des 40 dernières années, les mésanges bleues peuplant divers environnements méditerranéens du Sud de la France et de la Corse ont été suivies pendant chaque saison de reproduction. La recherche dans le cadre du projet impliquait de nouveaux secteurs de recherche dans ce système d'étude s'appuyant sur l'utilisation d'instruments génomiques et d'imagerie de télédétection. L'objectif consistait à quantifier la diversité génomique et environnementale.

Le séquençage de l'ADN à restriction de site (RAD-Seq) a permis d'enquêter sur les populations de mésanges bleues sauvages différentes d'un point de vue phénotypique d'élevage dans un environnement très varié. L'objectif consistait à déterminer la structure génétique de la population, notamment par rapport à son type d'habitat.

L'équipe a également exploré l'utilisation de la télédétection pour observer avec précision la diversité de l'habitat sur le site d'étude. Ils ont également démontré son usage lorsque les données au sol ne sont pas disponibles et ont évalué les changements au fil du temps dans les feuillus et les chênes verts, qui sont la clé du succès de la reproduction des mésanges bleues.

Les résultats ont présenté une variation génétique influencée par la distance géographique ainsi que par le type d'habitat (les feuillus comparés aux chênes verts). Ces informations, en association avec les résultats de captage à distance, fournissent une base pour approfondir les études portant sur les processus écologiques et évolutionnaires sous-tendant le régime observé d'isolation par l'environnement.

Informations connexes

Mots-clés

Changement climatique, diversité génétique, variation de l'habitat, adaptation évolutionnaire, mésange bleue
Numéro d'enregistrement: 180909 / Dernière mise à jour le: 2016-03-30
Domaine: Environnement