Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des méthodes innovantes dans la formulation de médicaments

Le développement de médicaments est un processus complexe, laborieux et chronophage qui repose en grande partie sur le dépistage empirique pour contrôler la forme cristalline du médicament. Une étude européenne a développé une nouvelle technologie à base de gaz pour contrôler et étudier la structure cristalline de nouveaux médicaments.
Des méthodes innovantes dans la formulation de médicaments
Le développement et la formulation de médicaments représentent un grand investissement dans les sociétés modernes et comprend le dépistage empirique de substances médicamenteuses pour déterminer la gamme de formes cristallines polymorphiques disponibles. Les différentes formes cristallines ont une biodisponibilité et solubilité différentes, alors que la morphologie du cristal affecte significativement le processus et le comportement des comprimés.

Avant de décider de la forme, l'industrie pharmaceutique identifie et explore toutes les formes polymorphiques et de solvants de nouvelles entités médicamenteuses. Cette caractérisation détaillée de la chimie à l'état solide d'une nouvelle substance médicamenteuse est également nécessaire d'un point de vue réglementaire. Ainsi, on remarque une demande importante pour de nouvelles technologies de criblage polymorphique modernes. Récemment, des méthodes à base de cristaux croissants de fibres auto-assemblées de gélifiants à faible poids moléculaire ont émergé comme solutions de remplacement aux moyens gélifiants traditionnels.

L'envergure du projet GELCRYS (A supramolecular gel control of pharmaceutical crystal growth), financé par l'UE, était d'explorer le potentiel de gels supramoléculaires comme moyen de croissance cristalline. L'approche testée a impliqué le ciblage chimique de la structure gélifiante avec des groupes fonctionnels afin qu'elle corresponde à celle de la substance médicamenteuse.

À cette fin, les chercheurs ont préparé une série de complexes métalliques mimétiques de cisplatine avec des groupes fonctionnels d'urée qui présentaient une meilleure solubilité dans les solvants organiques et formant ainsi des réseaux fibreux. Ils ont exploré la capacité de ces complexes à former des gels dans différentes solutions et ont utilisé la microscopie à balayage d'électron pour examiner les morphologies de ces gels. L'insolubilité de la cisplatine dans les solvants organiques a été abordée à l'aide d'une approche de diffusion à deux phases. La technique a conduit à la découverte d'un nouveau solvate N,N-diméthylacétamide du médicament.

Dans l'ensemble, les résultats indiquent que la ressemblance structurelle et géométrique entre le gélifiant mimétique de cisplatine et le médicament actuel favorise la cristallisation. Cela semble être la première évidence pour l'utilisation d'un système de gel supramoléculaire imitant le médicament qui influence le résultat d'un processus de cristallisation du médicament. Par ailleurs, cela ouvre la voie pour une recherche approfondie dans ce domaine, qui compte d'autres molécules du médicament, et a un potentiel important de valorisation dans l'industrie pharmaceutique.

Informations connexes

Mots-clés

Médicament, structure de cristal, produit pharmaceutique, gélifiants, supramoléculaire, croissance cristalline, cisplatine