Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les ARN régulateurs dans les cellules souches

L'élucidation du mécanisme régissant l'auto-renouvellement ou la différenciation des cellules souches adultes se trouve au cœur de la médecine régénérative. Cela peut également aider à comprendre le déclenchement des pathologies liées aux cellules souches comme le cancer.
Les ARN régulateurs dans les cellules souches
Les longs ARN non-codants intergéniques (lARNnc) ont fait office de régulateurs innovants des processus biologiques fondamentaux. Néanmoins, la vaste majorité des lARNnc n'a pas été caractérisée de façon fonctionnelle et leur rôle dans la maintenance des cellules souches adultes n'a pas été élucidé.

Afin de comprendre la pertinence physiologique des lARNnc, les scientifiques du projet LINCRNA (The role of long intergenic non-coding RNA in intestina stem cells), financé par l'UE, se sont engagés à étudier le rôle des lARNnc dans le développement des cellules souches intestinales. La structure unique et la propriété auto-renouvellante vigoureuse de l'épithélium intestinal en fait un des modèles les plus accessibles pour l'étude des cellules souches adultes.

Les scientifiques ont utilisé un système de culture in vitro de cellules souches intestinales appelées organoïdes, qui ressemble à l'architecture 3D de l'épithélium intestinal et récapitule fidèlement les processus de l'auto-renouvellement et de différenciation. Les chercheurs ont identifié plus de 100 lARNnc dans les cellules souches intestinales et exploré leur régulation par des facteurs de transcription importants pour la maintenance et la différenciation des cellules souches.

Pour l'élucidation fonctionnelle de ces lARNnc ils ont mené des expériences de gain et de perte de fonction sur des organoïdes à l'aide de la technologie de montage de pointe CRISPR/Cas9. La délétion de l'un de ces lARNnc in vivo a affecté la viabilité des cellules souches intestinales.

Bien qu'une analyse approfondie soit nécessaire pour dévoiler le mécanisme précis de la fonction lARNnc dans les cellules souches, l'étude actuelle a fourni des preuves sans précédent sur le rôle des lARNnc en matière de pluripotence et de différenciation. Si les cellules souches intestinales sont l'origine du cancer du côlon, les résultats de LINCRNA pourraient conduire au développement de marqueurs diagnostiques et de cibles thérapeutiques pour le cancer.

Informations connexes

Mots-clés

Cellules souches, cancer, lincARN, épithélium intestinal, organoïde
Numéro d'enregistrement: 180946 / Dernière mise à jour le: 2016-04-05
Domaine: Biologie, Médecine