Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

lincAge Résultat en bref

Référence du projet: 326906
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Des informations moléculaires sur le vieillissement du système hématopoïétique

Un des changements majeur qui a lieu lors du vieillissement concerne les altérations du système hématopoïétique. Les scientifiques européens ont exploré comment les longues molécules ARN non-codantes (lARNnc) contribuent aux changements hématologiques liés à l'âge et les malignités associées.
Des informations moléculaires sur le vieillissement du système hématopoïétique
Le terme modifications épigénétiques décrit les changements génomiques qui n'impliquent pas d'altérations dans la séquence ADN. Ces modifications d'histone et d'ADN jouent un rôle dans la régulation de l'expression génique lors du développement et du vieillissement. Récemment, les longs ARN non-codants (lARNnc) ont semblé être un régulateur important de l'état épigénétique en guidant les protéines modifiant la chromatine à leurs cibles génomiques.

Grâce au financement de l'UE, le projet LINCAGE (Investigating the involvement of lincRNAs in aging of haematopoietic stem cells and in haematological malignancies) s'est engagé à explorer l'implication des lARNnc et autres facteurs épigénétiques dans les changements fonctionnels qui surviennent avec l'âge dans les cellules souches hématopoïétiques (CSH). Les CSH des personnes âgées ont une capacité réduite de générer des lymphocytes B, et présentent un risque accru de transformation maligne, des changements qui ont d'importantes implications pour la santé et le bien-être des personnes âgées. Dans le projet LINCAGE, les chercheurs ont examiné les bases de données existantes pour identifier et caractériser de façon fonctionnelle les enzymes modifiant la chromatine et les lARNnc potentiellement impliqués dans la différenciation normale de B-lymphoïde, et dans le myélome multiple, une malignité des lymphocytes B liée à l'âge. Parmi les résultats clés, les chercheurs ont observé que le manque d'une enzyme méthyltransférase spécifique responsable des modifications épigénétiques conduit à la perte du potentiel de lymphocytes B de CSH. Ce phénomène était associé au viellissement et les chercheurs ont réussi à partiellement inverser cela dans les CSH des personnes âgées.

Ensemble, les molécules identifiées dans cette étude pourraient se traduire en profit clinique en tant que biomarqueurs et à travers la conception de nouvelles approches thérapeutiques pour traiter la maladie et inverser les changements liés à l'âge dans le système hématopoïétique.

Informations connexes

Mots-clés

Vieillissement, cellules souches hématopoïétiques, malignités hématologiques, lARNnc, lymphocyte B
Numéro d'enregistrement: 180947 / Dernière mise à jour le: 2016-04-05
Domaine: Biologie, Médecine