Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CLIMBING Résultat en bref

Project ID: 330249
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Danemark

Le changement climatique et la biodiversité des lacs d'Europe

La biodiversité de l'eau douce se dégrade à une vitesse sans précédent sous les effets combinés des activités humaines. Des études récentes révèlent que l'eutrophisation, une des conséquences des activités humaines, devrait fortement empirer sous l'effet du changement climatique.
Le changement climatique et la biodiversité des lacs d'Europe
L'eutrophisation est un phénomène par lequel des nutriments en excès arrivant dans les étendues d'eau provoquent une croissance rapide des végétaux et la mort des animaux par manque d'oxygène. Combiné au changement climatique, il pourrait augmenter l'appauvrissement de la biodiversité. Ce phénomène pourrait bouleverser des réactions chimiques de l'écosystème et conduire à une augmentation des rejets de gaz à effet de serre.

Le projet CLIMBING (Climate and nutrient impacts on lake biodiversity and ecosystem functioning) voulait étudier les interactions entre le changement climatique et l'apport en nutriments, ainsi que leurs effets sur la relation entre la biodiversité et le fonctionnement de l'écosystème des lacs.

Le projet CLIMBING a apporté les preuves qu'une augmentation de la température et des nutriments combinée à des modifications hydrologiques a des effets néfastes sur la chaîne alimentaire et la biodiversité des écosystèmes aquatiques. Les résultats révèlent également que les lacs des régions chaudes, notamment autour de la Méditerranée, sont particulièrement vulnérables aux risques d'extinction des espèces. En effet, la disparition d'une espèce pourrait entraîner la fin d'une caractéristique écologique et modifier le fonctionnement de tout un écosystème.

L'équipe a mis en évidence la nécessité de limiter les effets du changement climatique et de réduire la charge en nutriments des lacs et autres étendues d'eau. Il faudrait notamment utiliser plus efficacement les engrais en tenant compte des caractéristiques de rétention du sol et des besoins des cultures, pour utiliser de façon moins intensive les terres des bassins versants contenant des étendues d'eau douce fragiles. En outre, la création de barrières végétales au bord des rivières limiterait de transfert de nutriments dans l'eau. L'aménagement de méandres dans les cours d'eau augmenterait la rétention, la décomposition et la perte de matière organique et de nutriments. Parallèlement, de meilleures pratiques agricoles et de gestion du territoire limiteraient l'exportation de sédiments, de particules et de nutriments dissous depuis les bassins versants. La réduction des nutriments produits par l'agriculture et l'industrie passe par un traitement adapté des eaux usées et par le contrôle des rejets dans l'air.

Les résultats du projet devraient avoir un impact sur la stratégie européenne de la directive-cadre sur l'eau et sur la stratégie de la biodiversité pour 2020. Ils contribueront donc de façon importante à la protection des étendues d'eau douce d'Europe face au changement climatique.

Informations connexes

Mots-clés

Changement climatique, biodiversité, lacs, eau douce, eutrophisation, écosystème
Numéro d'enregistrement: 180971 / Dernière mise à jour le: 2016-04-06
Domaine: Environnement