Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'histoire de l'impression tibétaine

Une équipe de l'UE a retracé l'évolution des technologies tibétaines d'impression de livres et de leurs impacts sociaux. L'étude a montré l'existence de certains textes reconnus comme des standards faisant autorité et reconnu des artistes particuliers et les styles de texte de certaines maisons d'impression.
L'histoire de l'impression tibétaine
Avec les nouvelles technologies numériques, la définition des livres a évolué. Ces évolutions soulèvent également la question de savoir si un livre existe simplement par son contenu, ainsi que celle de l'impact culturel des livres en lien avec les innovations médiatiques.

Le projet TIBET (Tibetan book evolution and technology) financé par l'UE a étudié ces questions dans le cas du Tibet. L'étude multidisciplinaire a employé de nouvelles méthodes pour examiner des impressions des XVe et XVIe siècles du sud-ouest du Tibet. Le travail avait pour objectif de retracer l'origine des innovations dans les techniques tibétaines d'impression de livres, tout en plaçant ces améliorations dans le contexte du pays et des évolutions sociales plus larges de la période.

En collaboration avec divers experts, le chercheur du projet a examiné les impressions tibétaines sous l'angle de leur production et de leur utilisation. Le travail a porté sur l'histoire de l'introduction et de la diffusion de techniques xylographiques (gravure sur bois).

Les résultats indiquent que l'imprimerie ne semble pas avoir transformé la culture au Tibet comme cela a été le cas en Europe. Cependant, son introduction a contribué à fixer le langage et à établir certains textes comme des classiques, ce qui a abouti à la consolidation d'un ensemble de nouvelles conventions et normes. Ce nouveau pouvoir a permis l'ascension politique de certaines écoles religieuses et de formes lettrées du bouddhisme. L'étude a conclu que l'impression tibétaine à cette période était plus complexe qu'on le supposait auparavant.

Les chercheurs ont corrélé des caractéristiques de style d'impression observables pour déterminer l'origine de gravures sur bois manquant d'informations explicites sur leur origine. L'initiative a exclu les veines en tant que caractéristiques d'identification, à cause de leur trop grande complexité et variabilité. Les résultats montrent que les caractéristiques de style de texte étaient probablement plus révélatrices des imprimeries que d'artistes particuliers.

Néanmoins, les illustrations gravées sur bois peuvent permettre de distinguer les individus. L'équipe a identifié neuf peintres qui ont travaillé sur des impressions du XVIe siècle et réuni des informations biographiques sur chacun d'entre eux. Huit graveurs sur bois qui ont travaillé sur les mêmes impressions ont également été identifiés et semblent avoir légèrement influencé les styles des peintres. Les chercheurs ont avancé l'hypothèse de l'existence d'un langage iconique général, ce qui complique l'identification des artistes particuliers. Des éléments iconiques particuliers ont été identifiés.

Jusqu'à présent, le projet a identifié la provenance et daté 65 impressions grâce aux informations extraites de colophones, à leurs caractéristiques et aux artistes impliqués dans leur production. La provenance et la datation d'autres gravures sur bois peuvent être établies à l'aide des caractéristiques d'identification proposées, ainsi que des informations biographiques préparées par le projet sur plusieurs artistes, mécènes, maîtres et d'autres personnes impliquées dans des projets d'imprimerie (comprenant plus de 200 entrées à ce jour).

Le projet a participé à l'exposition Festival des idées de l'université de Cambridge sur les livres bouddhistes. Les discussions et ateliers associés ont permis aux chercheurs de toucher un public non universitaire.

Le projet TIBET a affiné les connaissances sur l'imprimerie tibétaine. De plus, le consortium a reconstitué des versions numériques de certains textes tibétains qui avaient été perdus, facilitant ainsi les relations entre la Chine et les pays voisins.

Informations connexes

Mots-clés

Tibet, impression de livres, styles de texte, mise en page, évolution du livre, gravure sur bois, impression xylographique