Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

GATA3 in KIDNEY Résultat en bref

Référence du projet: 302739
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Autriche

Des acteurs moléculaires dans le fonctionnement des reins et les maladies rénales

Disséquer le mécanisme du développement et de la fonction des tissus est central pour appréhender la pathologie des maladies. Dans ce contexte, une étude européenne s'est concentrée sur le rôle de la protéine de liaison GATA3 dans le développement et les maladies des reins.
Des acteurs moléculaires dans le fonctionnement des reins et les maladies rénales
GATA3 est un facteur de transcription qui régule l'expression des gènes dans divers tissus au cours du développement. Les mutations de GATA3 sont responsables de l'hypoparathyroïdisme, de la dysplasie rénale, du syndrome HDR de surdité, qui est une affection liée à l'aplasie et au dysfonctionnement rénal. De plus, des niveaux faibles de GATA3 peuvent causer des carcinomes des cellules rénales.

L'objectif du projet GATA3 IN KIDNEY (The role of the transcription factor GATA3 in kidney function and disease), financé par l'UE, était d'élucider la fonction de GATA3 dans le rein en se concentrant sur son rôle dans le développement glomérulaire, l'homéostasie ou la réponse aux blessures. Dans ce contexte, les chercheurs ont mesuré les niveaux de GATA3 dans des reins en développement et des reins à maturité, ainsi que des reins atteints de glomérulonéphrite. De plus, ils ont étudié le rôle de GATA3 dans divers chemins de signalisation et ils ont continué en identifiant ses gènes cibles.

L'évaluation immunohistochimique de GATA3 a montré qu'il était exprimé dans un sous-ensemble de cellules progénitrices stromales au cours des premières étapes du développement des reins, ainsi que dans leur descendance dans les reins des souris et d'adultes humains. Cela constitue un indicateur d'un rôle dans la spécification des cellules progénitrices indifférenciées pour leur descendance différenciée. Par ailleurs, GATA3 s'est avéré être un bon marqueur pour les progénitrices stromales rénales.

Chez des souris hétérozygotes GATA3, les chercheurs ont détecté moins de cellules mésangiales, ce qui souligne l'importance de GATA3 pour un développement glomérulaire normal. GATA3 est en effet apparu comme un nouveau marqueur précoce pour les précurseurs de cellules mésangiales marquant leur différenciation ultérieure de manière non-redondante. De plus, ces souris peuvent servir de bon modèle pour étudier les anomalies rénales observées chez les patients souffrant de HDR.

Globalement, l'identification de GATA3 comme marqueur solide des cellules mésangiales saines et malades pourrait être exploitée de manière clinique comme biomarqueur pour des tests de glomérulonéphrite proliférative.

Informations connexes

Mots-clés

Rein, GATA3, hypoparathyroïdisme, dysplasie rénale, surdité, glomérulonéphrite, cellules mésangiales
Numéro d'enregistrement: 180993 / Dernière mise à jour le: 2016-04-12
Domaine: Biologie, Médecine