Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HumanRib Résultat en bref

Project ID: 329700
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Suisse

Des informations sur la structure du ribozyme

Des chercheurs européens ont étudié la structure des molécules ARN catalytiques, en se concentrant notamment sur le rôle, la structure et la fonction des ions métalliques.
Des informations sur la structure du ribozyme
Les ribozymes sont des molécules ARN capables de catalyser des réactions biochimiques spécifiques d'une façon similaire aux enzymes de protéines. La découverte du ribozyme humain CPEB3, lié au virus de l'hépatite du Delta, était une importante découverte et a ouvert des nouvelles voies de recherche.

Les ions métalliques divalents présentent un rôle important structurel et/ou catalyseur dans la fonction de nombreuses protéines et ARN, dont le repliement correct. Néanmoins, on manque d'informations détaillées sur le mécanisme précis à l'origine du fonctionnement des ions métalliques.

La portée du projet HUMANRIB (HumanRib: Metal ion binding - structure - function relations of the human CPEB3 ribozyme), financé par l'UE, était de comprendre le mécanisme d'action et d'étudier le lien structure-fonction du ribozyme CPEB3. Les activités de recherche comprenaient l'élucidation de l'importance des ions de métal sur les ribozymes.

Pour y faire face, les scientifiques ont obtenu des structures de résonance magnétique nucléaire à haute résolution de nombreuses parties du ribozyme CPEB3 et ont caractérisé les sites de liaison. Cela leur a permis de définir les changements structurels et thermodynamiques au sein du ribozyme après l'ajout d'ions métalliques Mg2+ divalents, le cofacteur naturel de CPEB3.

Les résultats de l'étude indiquent que le ribozyme CPEB3 adopte son repliement global uniquement dans les ions monovalents, mais que la liaison Mg2+ sur de nombreux sites doit complétement former le site actif et la structure native compacte. De plus, la structure tertiaire prévue complète ne s'est formée qu'en présence de Mg2+.

Ensemble, les résultats de l'étude HUMANRIB illustrent l'importance des ions Mg2+ dans la structure inhérente du ribozyme et la fonction catalytique. Outre les connaissances fondamentales sur cette nouvelle classe de molécules ARN, ces résultats fournissent des informations sur leur profil évolutionnaire.

Informations connexes

Mots-clés

Ribozyme, ARN, ions métalliques, CPEB3, Mg2+
Numéro d'enregistrement: 181001 / Dernière mise à jour le: 2016-04-12
Domaine: Biologie, Médecine