Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

UNITE Résultat en bref

Project ID: 246565
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Espagne

Les capacités de recherche de la capitale espagnole se développent

Les efforts visant à développer les capacités de recherche à l'Universidad Politecnica de Madrid (UPM) ont porté leurs fruits. L'institution est pionnière en Europe dans plusieurs domaines d'études comme les biotechnologies et les nanotechnologies.
Les capacités de recherche de la capitale espagnole se développent
Considérée comme la plus grande université technologique d'Espagne et l'une des principales institutions d'Europe, l'UPM se concentre sur des solutions innovantes pour un développement durable, de la science des sports à l'architecture. L'institution a fait des efforts considérables pour embaucher des chercheurs et des spécialistes aux grandes compétences, pour assurer sa compétitivité à l'échelle internationale.

Dans ce contexte, le projet UNITE (UPM - Marie Curie international mobility programme), financé par l'UE, a soutenu les initiatives en faveur de la mobilité des chercheurs et le recrutement de chercheurs de pointe. Il a mis en place des programmes de mobilité pour attirer à la fois des chercheurs européens et non-européens dans le cadre de trois appels pour la sélection de chercheurs seniors et de chercheurs expérimentés.

Pour atteindre ses objectifs, l'équipe de projet a présenté les critères de sélection, d'évaluation et de recrutement, notamment les conditions de rémunération et les détails contractuels. Elle a diffusé les appels par le biais de différents sites web, de portails, de conférences et d'ateliers.

Cela a permis de recruter quatre chercheurs seniors en collaboration avec le secteur industriel ou des fondations de recherche et d'innovation technologique, notamment dans le domaine des nanotechnologies et des biotechnologies. Cela a également abouti à quatre nouveaux postes de chercheurs expérimentés dans le cadre du programme de mobilité sortante de l'université, auquel participent des grandes universités au Brésil, aux Pays-Bas, en Suisse et aux États-Unis. De plus, l'UPM a recruté 12 chercheurs expérimentés dans le cadre de son programme de mobilité entrante et de réintégration, ce qui lui a permis d'accueillir un certain nombre de chercheurs de haut niveau dans ses équipes.

En créant une masse critique de chercheurs expérimentés et seniors à l'UPM, le projet a réussi à faire progresser les capacités de l'institution et à l'aider à maintenir sa position de leader en Europe. Il s'agit là d'une évolution importante pour développer la compétitivité du potentiel universitaire du bloc et renforcer l'Espace européen de la recherche (EER).

Informations connexes

Mots-clés

Biotechnologies, nanotechnologies, mobilité internationale, mobilité des chercheurs, modèles de mobilité
Numéro d'enregistrement: 181019 / Dernière mise à jour le: 2016-04-13
Domaine: Technologies industrielles