Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SignStressPath Résultat en bref

Référence du projet: 327282
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Pays-Bas

Détendez-vous. Les plantes sont capables de réguler plusieurs types de stress.

Le stress biotique et abiotique joue un rôle essentiel dans la sélection naturelle chez les plantes sauvages. Quelques rares études ont porté sur leurs réactions aux différents facteurs de stress simultanés. Ce phénomène a fait l'objet d'une analyse par une équipe financée par l'UE, laquelle a examiné dans quelle mesure le stress combiné pouvait influencer les plantes d'une manière différente par rapport aux facteurs de stress isolés.
Détendez-vous. Les plantes sont capables de réguler plusieurs types de stress.
Les plantes ont évolué en présence d'une multitude d'ennemis (microbes et insectes) tout en faisant face à la chaleur, au froid, à des pluies trop abondantes ou à la sécheresse. Cela a donné lieu à un nombre impressionnant de mécanismes d'adaptation, qui permettent aux plantes de résister à différentes formes de pression biotique ou abiotique.

Le projet SIGNSTRESSPATH (Networking by stress signalling pathways: identification of novel regulators of combinatorial stress tolerance) a étudié les réponses moléculaires provoquées par la sécheresse et le pathogène nécrophage Botrytis cinerea. Ces deux éléments figurent parmi les générateurs de stress les plus importants. Ils sont à l'origine de pertes financières massives dans les cultures et après la récolte.

Un groupe de plantes Arabidopsis de type Col-0 a été traité avec l'agent pathogène B. cinerea et soumis à la sécheresse afin d'établir l'effet de cette contrainte sur la résistance au champignon. Le transcriptome complet de l'organisme modèle soumis à des pressions abiotiques et biotiques individuelles ou combinées a fait l'objet d'une analyse par séquençage de l'ARN (ARN-Seq).

Le profil de l'expression du génome complet a permis de mettre en place un modèle en réseau pour la régulation des gènes propre à l'interaction des signaux biotiques et abiotiques. Cela a révélé une reprogrammation et un renouvellement complexes de la transcription, ainsi que des processus métaboliques et de défense primaires et secondes influencés par les pressions simples ou doubles.

Le projet a ainsi mis en exergue les mécanismes naturels utilisés par les plantes pour lutter contre les conditions adverses. Cela pourrait également ouvrir la voie au renouvellement des réseaux de défense par la modulation des séquences de signalement hormonales, ce qui limiterait l'impact de ce type de stress sur les cultures.

SIGNSTRESSPATH a également fourni des données et des compétences exploitables pour la sélection des végétaux et les entreprises spécialisées dans la biotechnologie agricole. Ainsi, les gènes régulant les réponses aux différents stress seront destinés à une utilisation dans les programmes de sélection par marqueurs. Des variétés génétiquement modifiées de deuxième génération ont été créées. Elles ne nécessitent que peu ou pas de produits chimiques pour le contrôle des maladies.

Informations connexes

Mots-clés

Biotique, abiotique, séquences de signalement, Botrytis cinerea, sécheresse, Arabidopsis, séquençage de l'ARN, législation, stress multifactoriel
Numéro d'enregistrement: 181042 / Dernière mise à jour le: 2016-04-15
Domaine: Biologie, Médecine