Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

AGGREGATION Résultat en bref

Référence du projet: 331388
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Pays-Bas

Les acteurs moléculaires de l'agrégation des protéines

La prévalence des troubles neurodégénératifs augmente. Comprendre le mécanisme moléculaire de la pathophysiologie de la maladie est fondamental pour concevoir de nouvelles thérapies.
Les acteurs moléculaires de l'agrégation des protéines
De nombreux troubles neurodégénératifs, comme les maladies d'Alzheimer et de Parkinson et la chorée de Huntington, sont caractérisés par la formation de fibrilles amyloïdes pathogéniques dans le cerveau. De nombreuses protéines chez l'homme et les bactéries s'organisent naturellement en fibrilles et démontrent une variété de fonctions structurelles et régulatrices. Néanmoins, le processus cellulaire de l'agrégation, sa régulation et la toxicité générée ne sont pas totalement compris.

La portée du projet AGGREGATION (Cellular protein damage control: Interactomic analyses of MOAG-4 in C. elegans), financé par l'UE, était de dévoiler les voies de l'agrégation des protéines lors de la neurodégénerescence. Les travaux se sont concentrés sur un régulateur récemment identifié de l'agrégation de Caenorhabditis elegans, MOAG-4, qui promeut l'agrégation et la toxicité de trois protéines de la maladie: PolyQ, amyloïde-ß et α-synucléine. MOAG-4 est conservé de façon évolutionnaire dans les orthologues humains SERF1A et SERF2.

Les scientifiques ont étudié l'interaction de MOAG-4/SERF avec d'autres protéines dans la cellule et comment ces interactions peuvent expliquer leur rôle dans l'agrégation des protéines. À cette fin, ils se sont intéressés aux partenaires d'interaction de SERF dans le protéome humain à l'aide de la méthode à deux hybrides de levure. Ils ont découvert 40 protéines liées par une affinité élevée. L'analyse bioinformatique a indiqué que la majorité de ces protéines constituait des substrats de SERF et présentaient une propension à former des agrégats d'amyloïde tant in vitro qu'in vivo. Ensemble, ces données indiquent que les SERF servent de régulateurs généraux d'agrégation pour de nombreuses protéines et non seulement pour des protéines de la maladie connues.

Le consortium a étendu ses études à C. elegans où il a identifié plus de 20 SERF orthologues et confirmé le même rôle régulateur pour MOAG-4 que pour le SERF humain. Des activités de recherche futures exploreront le potentiel de SERF comme cible pour traiter l'agrégation de protéines dans les troubles neurodégénérateurs.

Informations connexes

Mots-clés

Agrégation de protéines, troubles neurodégénératifs, fibrilles amyloïdes, MOAG-4, C. elegans
Numéro d'enregistrement: 181045 / Dernière mise à jour le: 2016-04-15
Domaine: Biologie, Médecine